Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Pourquoi voyager au Pakistan avec Clio
Anne-Marie Wirja, diplômée de l'Inalco et qui possède une profonde connaissance du sous-continent indien, vous présente le voyage au Pakistan qu'elle accompagnera et dont elle a, avec Clio, construit l'itinéraire, forte de sa connaissance et de son expérience de ce pays où elle a souvent voyagé.
Aux sources de l’Histoire

J’aimerais d’abord rappeler que c’est dans la vallée de l’Indus que naquit l’une des plus anciennes civilisations du monde. Mohenjodaro, bâtie au IIIe millénaire avant notre ère, en est certainement le témoin le plus spectaculaire. Construite en brique crue, elle exerça une influence considérable sur l’urbanisation de tout le sous-continent indien. On y devine une vie administrative et religieuse éminemment développée, organisée autour d’une assemblée, de bains et de greniers où étaient entreposés sésame et orge. Les habitants y vivaient dans des maisons aérées et fraîches reliées à des réseaux de canaux et d’égouts. Probablement victime de l’avancée aryenne, la ville finit par disparaître après 1500 avant notre ère. Voyager au Pakistan c’est remonter aux sources d’une histoire vieille de 5 000 ans...

Une identité nourrie d’influences multiples

Le Pakistan est, plus qu’aucun autre pays du sous-continent indien, à la croisée du Nord et du Sud, de l’Orient et de l’Occident. Il se trouve à la confluence d’influences multiples dont la diversité et la richesse surprennent le voyageur. L’histoire des vagues d’envahisseurs – d’abord Darius Ier, ensuite Chandragupta Maurya puis Ashoka, enfin les Scythes, les Parthes et les Kushans – est essentielle pour comprendre ce pays, car leurs apports successifs fusionnèrent dans un extraordinaire melting pot constitutif de son identité. Sur le site archéologique de Taxila, l’un des plus importants d’Asie, la cité fortifiée de Sirkap, fondée au IIe siècle avant J.-C., en est un exemple passionnant. Les habitations privées, les stupas et les temples y sont disposés selon un plan quadrillé typiquement hellénique.
L’islam se diffuse au Pakistan dès le VIIIe siècle avec les invasions arabes pour être ensuite profondément influencé par la tradition persane et la civilisation des Grands Moghols. Il donne naissance à un art chatoyant qui trouve sans doute sa plus belle expression au Penjab dans la cité impériale de Lahore et à Multan et à Uch, grands centres de la spiritualité soufie au XIIIe siècle. Il faut aussi compter avec le « génie local » qui, du Penjab au Sindh, sut puiser dans les influences hindoues et venues d'Asie centrale pour ériger des mosquées et des tombes aux formes uniques dans le sous-continent indien.

Un voyage hors du commun

Un voyage au Pakistan est toujours une expérience inoubliable. A Rawalpindi, Lahore ou Multan, on découvre des scènes de vie et des bazars éclatants de couleur avec le sentiment d’être hors du temps. Hommes et femmes portent des vêtements traditionnels. Dans les ruelles étroites et animées on observe des petits métiers que l’on croyait disparus et on croise d’incroyables attelages semblant venus du Moyen Âge. Ces scènes, venues d’un monde ailleurs révolu, sont probablement très proches de celles de l’Inde du XIXe siècle…
La découverte d’un islam populaire, fondé sur un culte des saints très vivant constitue, j'en suis convaincue, un autre aspect fondamental du voyage. Il s'exprime par des formes de dévotion multiples souvent liées à l’appartenance à une confrérie soufie : la transe pour entrer en communion avec l’esprit du défunt, les qawwali et ghazal pour célébrer Dieu ou l’ivresse divine...

Voyager au Pakistan

Dans le contexte géopolitique actuel, on sait que le Pakistan a une image négative. Mon expérience m'a montré qu'il est tout à fait possible d'y séjourner dès lors que l’on respecte un certain nombre de précautions comme cela sera le cas pour ce voyage. D’abord en évitant les régions et les villes à l’instabilité ethnico-religieuse notoire. Ensuite en préférant aux « grands » hôtels, fréquentés par les étrangers, des hôtels plus discrets. Enfin, pour les hommes comme pour les femmes, en respectant scrupuleusement un certain nombre de règles vestimentaires. J’ajouterai que la limitation du groupe à douze participants permet de conserver une certaine discrétion dans un pays où le tourisme est quasi-inexistant.
Les conditions sont alors en place pour faire de ce voyage une expérience exceptionnelle et apprécier, comme je le fais à chacun de mes séjours, la chaleur de l'accueil des Pakistanais.
 
Partir en voyage avec Clio
PAK 32 - 13 jours

Par son emplacement géographique, le Pakistan d'aujourd'hui qui occupe le bassin de l'Indus, est une extraordinaire terre de rencontres des civilisations. Tout commença à Mohenjo-Daro, la cité de l’énigmatique ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter