Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Le Bhoutan d'Ouest en Est, à l'occasion des Festivals de Mongar et de Tashigang
Du 19 novembre au 2 décembre 2017 avec Olivier Brunet
BHO 201 - 14 jours - Voyageurs avertis
Complet  Imprimer
Les points forts
  • Découverte complète du pays avec les régions Ouest, centrale et Est
  • Un groupe limité à 14 participants
  • Deux festivals, ceux de l'Est de Mongar et Tashigang
  • La richesse architecturale des dzongs bhoutanais
  • Le paysage himalayen
  • Le Chronoguide Tibet, Bhoutan, Sikkim et Ladakh
Ce circuit exceptionnel vous conduira dans les régions les plus fascinantes du pays, depuis l'Ouest jusqu'à la région Est, peu fréquentée par les touristes, en passant par le Bhoutan central et permettra également d’assister aux prestigieux festivals annuels de l'Est de Mongar et Tashigang. Dominé par les pics étincelants de l’Himalaya, le Bhoutan est l’un de ces rares pays qui restent encore préservés du tourisme de masse. Ce singulier royaume où le bouddhisme est religion officielle a gardé intact ses paysages, son architecture et ses traditions. Les festivals de danses rituelles du Bhoutan sont véritablement spectaculaires et très importants dans la culture du pays, et ce depuis des siècles. Chaque jour durant, les moines ou laïcs, habillés d'amples robes de brocards et de masques de divinités ou d'animaux, effectuent les danses rituelles de tcham codifiées depuis des siècles, rythmées par le son des instruments traditionnels. A cette occasion, les Bhoutanais et Bhoutanaises revêtus de leurs plus beaux costumes traditionnels et arborant de précieux bijoux, viennent assister au festival, et ce dans une ambiance tout à la fois joviale et sacrée.

%%voyageBloque%%
 
M. Olivier Brunet
Diplômé d'études tibétaines. Traducteur de textes anciens.




 
J 1 - Dimanche 19 novembre 2017 Paris – Delhi
Vol pour Delhi. Arrivée en fin de soirée pour une courte nuit.
Transfert à l'hôtel.
Nuit à Delhi.
 
 
J 2 - Lundi 20 novembre 2017 Delhi – Paro
Nous nous rendrons à l’aéroport international pour nous envoler vers le Bhoutan, "le Pays du Dragon". Dès notre arrivée à Paro, à 2200 mètres d'altitude, nous commencerons notre découverte de la culture étonnante et unique au monde de ce royaume himalayen. Nous aurons un premier aperçu de l'architecte médiévale avec l'impressionnante forteresse du Rinpung Dzong qui domine majestueusement toute la vallée. Nous ferons de nombreux arrêts dans la campagne pour découvrir l'habitat rural et le travail des bhoutanais dans les rizières. Transfert et installation à l'hôtel.
Nuit à Paro (alt. 2 200 m).
 
 
J 3 - Mardi 21 novembre 2017 Paro (Le Bhoutan de l'Ouest)
Nous remonterons la vallée de Paro jusqu'aux ruines romantiques du dzong de Drukgyel qui commandait le passage vers la chaîne des crêtes de l'Himalaya. Nous apercevrons le pic enneigé du majestueux Jomolhari (7 315m), montagne la plus sacrée du Bhoutan, considérée comme une déesse et qui marque la frontière avec le Tibet. Nous en profiterons aussi pour admirer l'habitat rural bhoutanais, voir les paysans cultiver leurs terres et peut-être aussi les voir s'exercer au tir à l'arc.
Nous irons ensuite visiter les temples jumeaux du Kyichu Lhakang, dont l'un des temples fut construit au VIIe siècle par le roi du Tibet à l'époque où le Bhoutan faisait partie du Pays des neiges. Au XXe siècle, sous l'impulsion de la famille royale et de Dilgo Khyèntsé Rinpoché, maître du IVe roi du Bhoutan et du Dalaï-Lama, le lieu devint un centre majeur dédié à la prière.
Nous partirons à la découverte du Rinpung Dzong, appelé "forteresse des joyaux amoncelés". Ses différentes cours, administrative et monastique, nous permettront d'avoir un premier aperçu de l'architecture défensive bhoutanaise. Nous rejoindrons ensuite la ville en passant, en contrebas de la forteresse, par le pont médiéval couvert à cantilever. Nous irons également visiter le petit musée national du Ta Dzong, perché au-dessus du Dzong, où nous évoquerons l'histoire et l'art bouddhiste du Bhoutan. En fin de journée, promenade dans la ville de Paro.
Nuit à Paro.
 
 
J 4 - Mercredi 22 novembre 2017 Paro – Thimphu (60 km)
Nous emprunterons le sentier qui monte à l'assaut de la colline où s'accroche, défiant le vide, "la tanière du tigre", le monastère de Taktsang, lieu le plus sacré du pays (l'ascension vers ce site à 2 800 m d'altitude peut s'effectuer à cheval, mais la descente ne se fait qu'à pied.
Dans l'après-midi, nous prendrons la route vers Thimphu, capitale du pays. Sur le trajet, nous apercevrons le pont et le temple de Tachogang construits au XVe siècle par le fameux lama-constructeur, Tangtong Gyèlpo.
Nous nous rendrons dans les hauteurs de la ville de Thimphu, au Bouddha Point, au pied de la gigantesque statue du Bouddha Dordenma, construite en bronze et adossée au flanc de la colline, qui domine majestueusement toute la région. Nous visiterons ensuite la forteresse du Tashichö Dzong, gigantesque complexe abritant la résidence du Jé Khènpo, le chef spirituel du pays, et les logements des moines du clergé d'état ainsi que les bureaux du roi et du gouvernement. Face au dzong se trouvent la résidence du roi et le bâtiment de l'assemblée nationale.
Nous découvrirons ensuite le Mémorial Chorten, érigé à la mémoire du troisième roi du Bhoutan, pour rencontrer bhoutanais et bhoutanaises circumambulant inlassablement autour de l'édifice religieux.
En fin d'après-midi, promenade libre dans le centre-ville de Thimphu.
Nuit à Thimphu (alt. 2320 m).
 
 
J 5 - Jeudi 23 novembre 2017 Thimphu – Punakha (80 km)
A la sortie de Thimphu, nous visiterons, dominant la croisée stratégique des vallées, le dzong de Simtokha "le palais des enseignements tantriques au sens profond". Il fut le premier dzong à être construit par le Shabdrung, l'unificateur du Bhoutan, au XVIIe siècle, et est toujours très bien conservé. Sa cour intérieure abrite un chemin de circumambulation encerclant la vieille tour-sanctuaire principale.
Nous prendrons la route vers l'est pour arriver au col de Dochula (3 100 m) dominé par 108 splendides stupas, afin d'admirer, si le temps le permet, les pics enneigés de la chaîne du grand Himalaya qui marque la frontière avec le Tibet.
Après avoir traversé de magnifiques paysages, nous nous arrêterons au petit village de Thinley Gang, très typique, au milieu des rizières, avant d'atteindre la riante vallée de Lobeysa à 1300 m d'altitude.
Édifié au XVIIe siècle, le dzong de Punakha fut longtemps la résidence d'hiver des rois du Bhoutan. Tel un immense navire de pierre, il s'élève au lieu même d'un confluent de deux rivières et abrite depuis trois siècles la dépouille embaumée de l'unificateur du pays. Cette forteresse est certainement une des plus belles œuvres architecturales que les Bhoutanais aient réalisées. Nous apercevrons, au travers des rizières, la colline du Chimé Lhakang, occupée par le temple de la fertilité du "fou divin" Drukpa Kunleg, personnage du XVe siècle haut en couleur qui a marqué indélébilement l'histoire bhoutanaise.
Nous continuerons en direction de Wangdipodrang où nous apercevrons les ruines du dzong de Wangdipodrang couronnant majestueusement un éperon rocheux dominant le confluent des deux rivières.
Nuit à Wangdipodrang-Punakha (alt. 1 300 m).
 
 
J 6 - Vendredi 24 novembre 2017 Punakha – Vallée de Phobjikha & Gangtey – Tongsa (le Bhoutan Central) (170 km)
Nous nous engagerons vers le centre du pays pour découvrir le Bhoutan profond, peu touché par la modernité et le tourisme de masse et qui offre de somptueux paysages et une flore d'une grande diversité : magnolias, rhododendrons géants, mélèzes, cèdres de l'Himalaya,…
Arrêt au village de Nobding pour pénétrer dans un petit bourg très typique. Nous ferons ensuite un arrêt au col de Nawala à 3 300 m d'altitude, dominant une immense prairie de bambous nains où il n'est pas rare d'apercevoir des troupeaux de yaks. Nous découvrirons alors l'un des plus beaux et vastes paysages du Bhoutan : la vallée de Phobjikha (2 850 m), digne d'une ambiance de "bout du monde". À partir du mois de novembre, on peut apercevoir les rares et majestueuses grues à cou noir qui, ayant quitté les rigueurs du plateau tibétain, viennent passer l'hiver dans cette vallée au doux climat. Nous visiterons le monastère de Gangtey qui, perché sur une petite colline dans une atmosphère tout à fait médiévale, est entouré d'un gros bourg.
Nous continuerons ensuite notre route à l'assaut des montagnes Noires et franchirons le col de Pelela à 3 390 m d'altitude afin d'entrer véritablement dans le Bhoutan central dans le district de Tongsa.
Nuit à Tongsa (alt. 2 200 m).
 
 
J 7 - Samedi 25 novembre 2017 Tongsa – la région du Bumthang (70 km)
Au XIXe siècle, Tongsa était alors la capitale du Bhoutan. La matinée sera consacrée à la découverte de l'imposant dzong de Tongsa, réputé pour être le plus beau du Bhoutan, avec son dédale de cours et de corridors agrémentés de temples et de peintures murales. Bâti sur plusieurs niveaux et adossé à la montagne, il domine majestueusement toute la vallée de la rivière Mangde et se distingue à des dizaines de kilomètres. Sur le flanc de la montagne, se dresse le Ta Dzong, monumentale tour de guet trônant sur la vallée, qui abrite un musée que nous découvrirons.
Dans l'après-midi, après avoir franchi le col de Yutongla (3 300 m), nous traverserons à nouveau de magnifiques paysages et ferons un arrêt au grand et majestueux stupa de Chèndebji, fondé au XVIIIe siècle sur le modèle des stupas népalais de la vallée de Katmandou. Nous traverserons ensuite la large vallée de Chumé, parsemée de villages et de temples, où les villageois cultivent dans leurs champs l'orge, le sarrasin, le blé ou la pomme de terre. En fin de journée nous arriverons dans la vallée de Chokor à Jakar, dans la région du Bumthang.
Nuit à Jakar (alt. 2 600 m).

 
 
J 8 - Dimanche 26 novembre 2017 Jakar et la région centrale du Bumthang
La vaste et mythique région du Bumthang, "la plaine en forme de vase rituel", est considérée comme le cœur du Bhoutan, et abrite une population encore rattachée à ses mœurs et valeurs ancestrales. Le temple de Jampey Lhakang est considéré comme l'un des plus anciens et sacrés du Bhoutan et du grand Tibet et fut construit au VIIe siècle par Songtsèn Gampo, le roi du Tibet. Il abrite encore des statues anciennes. Nous visiterons le dzong de Jakar à l'architecture massive, appelé le « dzong de l'Oiseau blanc », qui domine majestueusement la vallée.
Le temple de Kuje Lhakang, "temple de l'empreinte", est vénéré dans tout le Bhoutan, puisqu'au VIIIe siècle le maitre indien Padmasambhava, qui a introduit le bouddhisme au Tibet et au Bhoutan, est venu méditer en ce lieu et a laissé l'empreinte de son corps dans la roche. Nous ferons une petite promenade et franchirons le pont sur la rivière pour atteindre le très important monastère de Tamshing, rattaché à l'école Nyingma, pour nous plonger dans une ambiance des plus sacrées. Nous verrons le sanctuaire principal avant de découvrir, le long de son chemin de circumambulation intérieur, une multitude de peintures uniques et remarquables du XVIe siècle, d'un intérêt considérable pour l'histoire du bouddhisme et de son art.
Nuit à Jakar.
 
 
J 9 - Lundi 27 novembre 2017 Jakar – Haute vallée d'Ura – Mongar (le Bhoutan de l'Est) (200 km)
Nous nous engagerons encore davantage dans le "Bhoutan profond" afin de rejoindre le Bhoutan de l'Est, encore peu fréquenté par les touristes. Nous traverserons tout d'abord de très jolies vallées avant de monter près du col de Shelthang (3 600 m), où nous apercevrons, si le temps le permet, le plus haut sommet du Bhoutan, le Gangkar Punsum (7 541 m), avec son énorme masse de neiges éternelles sur fond bleu. Nous traverserons les villages typiques de la haute vallée d'Ura aux grandes habitations peu communes au Bhoutan puisque celles-ci sont serrées les unes contre les autres et pratiquement toutes recouvertes de bardeaux. En outre, on peut encore croiser des Bhoutanaises revêtues d'une peau de mouton noire dans le dos. Les villageois se consacrent essentiellement à l'élevage du mouton et du yak. Ensuite, nous traverserons des forêts de conifères et de rhododendrons avant de franchir le col le plus élevé du pays, le Thumsingla (3 800 m), où nous aurons une vue magnifique sur toutes les régions Nord et Est du pays. Nous plongerons ensuite de plus de 3 000 m de dénivelé pour atteindre l'altitude de 600 m où domine un climat quasi tropical avec une végétation luxuriante (bananiers, papayers, manguiers,…). Nous apercevrons alors les ruines du dzong de Shongar, qui fut l'un des plus anciens du Bhoutan, datant du XIIe siècle, et qui jusqu'au XIXe siècle contrôlait le passage du centre à l'est du pays. Nous remonterons ensuite vers Mongar. Nuit à Mongar (alt. 1 600 m)
 
 
J 10 - Mardi 28 novembre 2017 Mongar - Festival annuel du Tsechu de Mongar – Tashigang (90 km)
Mongar est la première ville du Bhoutan qui n'est pas construite au fond d'une vallée mais situé à flanc de montagne, ce qui permet de découvrir une jolie vue sur la vallée. En effet, le Bhoutan de l'Est a la particularité d'avoir des vallées se réduisant au lit d'une rivière et où les pentes s'adoucissent en arrivant vers la crête. C'est pourquoi la plupart des villageois et fermiers de la région choisirent d'établir leurs habitats dans les hauteurs. Le climat y est doux et les hivers connaissent rarement la neige. Les habitants de l'Est, les Sharchop, ont leur propre langue, le Tshangla, toutefois proche des autres langues du pays. Le matin nous irons admirer le festival annuel des danses rituelles du Tsechu de Mongar dans le Mongar Dzong qui fut établi au début du XIXe siècle. Toutefois le dzong a su garder l'architecture médiévale bien propre au pays. Dans l'après-midi, nous prendrons la route vers Tashigang. Nous franchirons le col de Korila (alt. 2 450 m), avant d'atteindre le village de Nagtshang, siège d'un petit royaume avant l'unification du Bhoutan au XVIIe siècle. Nous passerons au travers des champs de maïs et des plantations de bananiers avant d'atteindre une altitude de 700 mètres auprès de la rivière Sheri Chu. Puis nous passerons près des piles de l'ancien et fameux vieux pont, œuvre sacrée du XVe siècle du saint Tangtong Gyèlpo.
Nuit à Tashigang (alt. 1 100 m).
 
 
J 11 - Mercredi 29 novembre 2017 Tashigang – Festival annuel du Tsechu de Tashigang
Nous voici tout à l'Est du pays ! Tashigang, blotti dans les hauteurs, est réputé notamment pour son climat très doux. Il y règne une atmosphère singulière qui fait de l'agglomération l'une des villes les plus agréables du Bhoutan. On y trouve une ambiance digne du "bout du monde" où la nonchalance et l'esprit bon enfant font parti du quotidien. Une végétation luxuriante avec bougainvilliers et bananiers, ainsi qu'une douceur de vivre contribuent fortement à créer cette atmosphère particulière.
Grand moment du voyage, nous nous rendrons au fameux festival annuel des danses rituelles du Tsechu de Tashigang qui attire chaque année une foule de villageois arborant leurs plus beaux costumes et bijoux. Le festival se tiendra dans un des bâtiments publics de la ville. Ce sera l'occasion de croiser d'autres populations de l'Est et du Nord du pays, notamment celles de Sakteng et Merak, qui arborent des vêtements traditionnels propres à leurs cultures.
Perché sur un éperon rocheux, le Tashigang Dzong du XVIIe siècle domine majestueusement la vallée et défie toute description. Adossée à la montagne, cette forteresse qui fut toujours réputée comme imprenable, est aujourd'hui occupée par la communauté monastique et l'administration locale.
Nuit à Tashigang (alt. 1 100 m).
 
 
J 12 - Jeudi 30 novembre 2017 Tashigang – Samdrup Jongkhar (180 km)
Nous prendrons la route pour rejoindre le sud à Samdrup Jongkhar, petite agglomération ville-frontière avec l'Inde. Pendant le trajet, nous admirerons des paysages tout à fait exceptionnels sur une ligne de crête, jalonnées d'une multitude de remarquables stupas en pierre. Nous ferons un arrêt au centre de tissage de Khamling fondé par une association de femmes qui forme les femmes Bhoutanaises au travail du métier à tisser. A Deothang, nous évoquerons l'importante forteresse qui, depuis la ligne de crête, surveillait la route jadis et où les britanniques subirent une cuisante défaite pendant la guerre anglo-bhoutanaise de 1865. Plus loin nous découvrirons une végétation luxuriante avec tecks, sals et bambous.
Nuit à Samdrup Jongkhar (alt. 300 m).
 
 
J 13 - Vendredi 1er décembre 2017 Samdrup Jongkhar – Guwahati – Delhi (110 km puis vol)
Le matin nous prendrons la route afin de se diriger vers la frontière indienne. Nous passerons tout d'abord au milieu des vastes plantations de théiers de l'Assam, plantés par les Britanniques au XIXe siècle, avant de rejoindre la vaste et riche plaine alluvionnaire et traverser le célèbre et mythique fleuve Brahmapoutre pour atteindre la ville de Guwahati, située sur les berges du fleuve. Nous prendrons le vol vers Delhi.
Transfert à l'hôtel près de l'aéroport et dîner et chambres à disposition.
En fin de soirée, transfert vers l'aéroport de Delhi et vol pour Paris. Nuit en vol.
 
 
J 14 - Samedi 2 décembre 2017 Paris
Arrivée à Paris.
 


Groupe de 14 à 14 voyageurs
Complet
Forfait en chambre double  4 735 €
Supplément chambre individuelle   750 €
Sans transport international   -265 €
Visa   133 €


DelhiThe Pride Plaza 5*

ParoTenzinling Resort 3*

ThimphuHotel Kisa 4*

WangdiphodrangDragon's Nest Hotel Resort

TongsaHotel Yangkil 3*

JakarYu-Gharling Resort 4*

MongarWangchuk Hotel 3*

TashigangLingkhar Resort pas de catégorie

Samdrup JongkharMountain Lodge 2*
Il n'y a pas de meilleur hôtel disponible.

Les horaires prévisionnels de votre voyage seront disponibles prochainement.

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris/Delhi et retour
  • Les vols intérieurs Delhi/Paro et Guwahati/Delhi sur lignes régulières avec ou sans escale
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double
  • La pension complète du dîner du 2e jour au dîner du 13e jour
  • Le circuit en autocar privé
  • Les visites mentionnées au programme
  • L'accompagnement culturel par Olivier Brunet
Nos prix ne comprennent pas
  • Les pourboires d'usage (prévoir 3.5 € par jour et par participant)
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 12 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les frais de visa
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 18/11/2017. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.



  • Ce circuit comporte des séjours à des altitudes comprises entre 2 000 et 2 600 mètres, ainsi qu’un bref passage à 3 800 mètres.
  • Au Bhoutan, les dzongs jouent tout à la fois le rôle de monastère, de centre administratif et de résidence royale et ne sont pas toujours ouverts au public. En outre, certains peuvent être en cours de restauration. Nous ne pouvons donc garantir la totalité des visites intérieures des dzongs cités au programme.
  • Attention : l’infrastructure hôtelière du Bhoutan est telle que, exceptionnellement, la réservation de chambres individuelles ne peut parfois être honorée à certaines étapes : dans ce cas les prestations non servies seraient remboursées.
  • De nombreuses sections sur les routes du Bhoutan sont en cours de restauration et ces travaux ne seront pas terminés avant plusieurs années. Il faut donc s'attendre à des zones de ralentissement sur la route.
 
  • Un passeport biométrique, valable encore 6 mois après la date du retour du voyage
  • Un visa pour l'Inde
  • Un visa pour le Bhoutan


Informations pratiques
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et le Bhoutan est de + 4h30 quand la France est à l'heure d'hiver et de + 3h30 quand la France est à l'heure d'été.
Rappel : en France l'heure d'été commence le dernier dimanche de mars et l'heure d'hiver commence le dernier dimanche d'octobre.


Change
La monnaie officielle du Bhoutan est le ngultrum (BTN).
Pour connaître le taux de change actuel vous pouvez consulter le site www.xe.com/fr
Tous les paiements s'effectuent en espèces.
Les cartes bancaires internationales Visa ne sont acceptées en paiement qu'à Timphu par certains hôtels et centres d'artisanat.
Elle permettent des retraits d'espèces uniquement dans les distributeurs de Timphu.


Santé
Aucune vaccination n'est obligatoire pour se rendre au Bhoutan.
Pour connaître les conditions sanitaires et les précautions à prendre, vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur de Lille www.pasteur-lille.fr/vaccinations-voyages/


Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter