Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Circuit en Bulgarie
De la Thrace antique à la Bulgarie d'aujourd'hui
Du 6 au 17 août 2017 avec Atila Riapov
Les points forts
  • Les sanctuaires mégalithiques de Pérpérikon et Tatoul
  • La ville ancienne de Nessébar
  • Les thermes romains de Varna
  • Le monastère rupestre d’Ivanovo
  • Les tombeaux thraces de Sveshtari , Kazanlak et Starossel
  • L’église de Boyana
  • Les monastères de Batchkovo, Zémen et Rila
  • Le Chronoguide Bulgarie
Petit pays balkanique étendu du Danube aux Rhodopes, mais héritier d’un puissant Etat médiéval qui inquiéta Byzance, la Bulgarie abrite un important patrimoine archéologique dont les éléments les plus anciens remontent aux temps du Néolithique. Les fouilles effectuées à proximité de Varna ont permis la découverte de trois cents tombes qui ont livré près de trois mille objets réalisés en or vers la fin du Ve millénaire avant J.-C. L’Age du bronze et le premier Age du fer sont représentés sur les sites de Perpérikon et Tatoul, alors que le dolmen de Hlyabovo constitue probablement un des prototypes des sépultures thraces de l’époque classique et du début de l’époque hellénistique dont les exemples les plus marquants sont les tombeaux près de Sveshtari, Kazanlak et Starossel. Influencée par la civilisation grecque que révèlent les fouilles à Apollonia (l’actuelle Sozopol) et Messambria (Nessébar), la région va s’intégrer plus tard pleinement à l’Empire romain, qui voit fleurir les cités de Philippopolis (Plovdiv), Serdica (Sofia) et Odessos (Varna). C’est à Pliska que s’établit la capitale du premier royaume bulgare et c’est là que ce peuple slavisé d’origine turque se convertit au christianisme. La Bulgarie dispose également d’un riche patrimoine chrétien, illustré par l’église rupestre Notre-Dame d’Ivanovo, l’église de Boyana et les monastères de Rila, Batchkovo et Zémen.

%%voyageBloque%%
 
M. Atila Riapov
Diplômé d'histoire de l'art et d'archéologie,directeur-adjoint de la Mission archéologique française à Apollonia du Pont (Bulgarie)




 
J 1 - Dimanche 6 août 2017 Paris – Sofia
Vol de Paris vers Sofia.
A notre arrivée, nous ferons une première promenade dans le centre historique de Sofia. Fondée au Ier siècle de notre ère sous le nom de Serdica, elle fut l’une des cités importantes de l’Empire romain. Dévastée par les Huns d'Attila, déchirée entre Bulgares et Byzantins avant de devenir ville turque, ce ne fut qu'en 1878, lors de l'indépendance, que Sofia devint capitale de la Bulgarie et accéda à une dimension internationale. Nous verrons notamment: l’Assemblée nationale et le monument du tsar Alexandre II de Russie; l’Université de Sofia; la cathédrale patriarcale Saint-Alexandre Nevski (1904-1912); la basilique de Sainte-Sophie (VIe siècle), qui donna à la ville son nom actuel; l’église russe Saint-Nicolas. Dîner et nuit à Sofia.
 
 
J 2 - Lundi 7 août 2017 Sofia – Plovdiv (147 km)
Le matin, nous poursuivrons notre exploration de la capitale bulgare avec une autre série de monuments intéressants: le Théâtre national; l’ancien Palais Royal; la Rotonde Saint-Georges, antique bâtiment thermal transformé en église au Ve siècle; les fortifications romaines de Serdica; l’église Sainte-Dominique célèbre pour la tombe du roi serbe Etienne Uroš II (1282-1321) et l’attentat meurtrier du 16 avril 1925. Nous visiterons également le Musée national d’archéologie, installé dans l'ancienne mosquée Buyuk Djamia, construite au XVe siècle, où nous admirerons de merveilleux objets thraces en or, argent et bronze, ainsi qu’une collection remarquable de vases et outils préhistoriques.
Après le déjeuner, nous prendrons la route vers Plovdiv, l’ancienne Philippopolis, une des villes les plus importantes dans l’histoire des Balkans. Fondée par Philippe II de Macédoine au IVe s. av. J.-C. sur un site géographique exceptionnel, elle fut la capitale des derniers rois odryses au Ier s. av. J.-C., puis le chef-lieu de la province romaine de Thrace, avant de devenir plus récemment la capitale de la province autonome de Roumélie orientale entre 1878 et 1885. En fin d’après-midi, nous ferons une balade à pied dans les quartiers de la fin du XIXe et de la première moitié du XXe siècle, qui nous permettra d’admirer l’architecture colorée et composite de cette période, mais aussi de découvrir les vestiges du stade et du forum romains (Ier-IIe siècles), ainsi que l’imposante mosquée Djumaya de la fin du XIVe ou du début du XVe siècle. Dîner et nuit à Plovdiv.
 
 
J 3 - Mardi 8 août 2017 Plovdiv – Batchkovo – Kardjali (115 km)
Une grande partie de la journée sera consacrée à Plovdiv et son patrimoine historique exceptionnel. En début de matinée, nous monterons sur les collines au cœur de la ville (Nébet tépé, Djambaz tépé et Taxim tépé), où nous pourrons voir le théâtre romain (IIe siècle), ainsi qu’un magnifique ensemble de riches maisons ottomanes à façades peintes du XVIIIe et de la première moitié du XIXe siècle dont l’architecture combine de façon exquise les influences occidentales et les traditions locales. Nous visiterons notamment la maison Kuyumjioglou, qui sert aujourd’hui de Musée ethnographique, et la maison Hindlian, toutes deux datant de la décennie 1840. Nous nous rendrons également dans l’église Saints-Constantin-et-Hélène, construite autour de 1830, dont le superbe iconostase illustre la maîtrise atteinte par les graveurs sur bois au cours de cette période que nous appelons aujourd’hui la « Renaissance bulgare ». Après le déjeuner inclus, nous visiterons également le Musée archéologique qui recèle une belle collection d’objets illustrant les différentes périodes de l’histoire de la région, parmi lesquels les trésors de la nécropole royale thrace de Duvanli (Ve siècle av. J.-C.) méritent une mention spéciale.
Dans l’après-midi, nous nous rendrons au monastère de Bachkovo, situé dans le massif des Rhodopes, à une trentaine de kilomètres au sud de Plovdiv, en empruntant une belle route suivant les gorges de la rivière Tchépélarska. Fondé en tant que monastère géorgien au XIe siècle, il devint, à partir du XVIIIe siècle, l’un des bastions de la culture et de la résistance bulgares. Nous découvrirons en particulier l’église-ossuaire décorée de splendides fresques de la fin du XIe ou du début du XIIe siècle. Quant aux fresques du réfectoire (XVIIe siècle), elles offrent une complexe mais passionnante leçon d’histoire théologique. Puis, nous rejoindrons la ville de Kardjali en empruntant une belle route longeant le piémont nord des Rhodopes. Dîner et nuit à Kardjali.
 
 
J 4 - Mercredi 9 août 2017 Kardjali – Tatoul – Perpérikon – Aleksandrovo – Bourgas (346 km)
Nous passerons la matinée dans la partie orientale des Rhodopes, qui présente à la fois de superbes paysages et certains des sites archéologiques les plus intéressants du pays. Pour commencer, nous nous rendrons au village de Tatoul, au sud de Kardjali, où nous découvrirons le « tombeau d’Orphée », un curieux monument mégalithique de la fin de l’âge du Bronze ou du Premier âge du Fer, à vocation probablement cultuelle, creusé dans la roche au sommet d’une colline. A ses pieds, un édifice rectangulaire en grand appareil soigné et les vestiges d’une puissante enceinte témoignent d’un aménagement monumental du site au cours de l’époque hellénistique. Puis, nous remonterons vers le nord jusqu’à Perpérikon. Au sommet d’une hauteur des Rhodopes orientaux, ce site complexe, toujours en cours de fouilles, offre les vestiges d’une civilisation antique (palais-sanctuaire de l’âge du Bronze récent et de l’âge du Fer, autel cérémoniel…), d’églises chrétiennes et d’habitat du Haut Moyen âge, ainsi que d’une forteresse byzantine des XIIIe-XIVe siècles. Après cette visite, pendant le trajet vers la ville de Haskovo, nous ferons une halte entre les hameaux de Zornitza et Béli Plast pour voir d’étranges formes géologiques, les "rochers champignons".
Après le déjeuner, nous nous aventurerons jusqu’au village d’Aleksandrovo dans la vallée de la Maritza, afin de visiter la copie d’un tombeau thrace à coupole de la fin du IVe s. av. J-C., orné de scènes peintes d’un intérêt comparable à celles du tombeau de Kazanlak, ainsi que le musée moderne qui vient d’être construit à cet emplacement avec l’aide du gouvernement japonais. Nous partirons ensuite directement vers le port de Bourgas au bord de la Mer Noire. Dîner et nuit à Bourgas.
 
 
J 5 - Jeudi 10 août 2017 Bourgas – Sozopol – Nessébar %%UNESCO%% – Varna (205 km)
Nous irons d’abord à Sozopol, une charmante bourgade à l’histoire millénaire, située sur la rive méridionale du Golfe de Bourgas. Il s’agit de l’antique Apollonia Pontique, fondée à la fin du VIIe siècle av. J.-C., qui fut l’une des cités grecques les plus importantes en Mer Noire. Après une courte promenade à pied dans la vieille ville, où nous pourrons apercevoir, au milieu des maisons ottomanes en bois, de petits oratoires à demi enterrés çà et là sur des places, nous visiterons le Musée archéologique et sa riche collection de vases grecs, la plus importante de Bulgarie. La plupart proviennent des fouilles de la nécropole d’Apollonia, notamment une magnifique hydrie du style dit « de Kertch » qui a été découverte en 2003 par la mission archéologique française de l’Université d’Aix-Marseille I. Nous remonterons ensuite vers Nessébar (Unesco), l’antique Messambria, autre cité grecque fondée à la fin du VIe siècle av. J.-C.
Après le déjeuner, nous explorerons la ville ancienne. Nous y verrons les majestueuses ruines des fortifications antiques et médiévales, l’Ancienne Métropolie, vestige d’une basilique chrétienne du VIe siècle, ainsi qu’une dizaine d’autres églises byzantines dans un état de conservation variable construites entre le XIe et le XVIIe siècle. Parmi celles-ci, nous nous arrêterons en particulier dans l’église Saint-Stéphane, dite la Nouvelle Métropolie, qui conserve de magnifiques fresques de la fin du XVIe siècle. Nous reprendrons ensuite la route pour Varna. Dîner et nuit à Varna.
 
 
J 6 - Vendredi 11 août 2017 Varna – Baltchik - Kaliakra (153 km)
Le matin, promenade dans la ville de Varna, l’antique cité grecque d’Odessos, fondée au début du VIe siècle av. J.-C. Nous verrons notamment la cathédrale de la Dormition, construite entre 1880 et 1886, la rue principale bordée de maisons colorées de style Art nouveau et Art déco, ainsi que les ruines des thermes romains qui sont les plus importants de la péninsule balkanique. Puis, nous nous rendrons au Musée archéologique qui conserve, entre autres, les objets de la nécropole chalcolithique découverte à l’ouest de la ville en 1972. Fouillée durant plus de vingt ans, elle a livré 294 tombes et quelque 3 000 objets d’or d’un poids total de 6 kg qui représentent le plus vieux trésor d’or du monde (fin du Ve millénaire av. J.-C.). Déjeuner à Varna.
L’après-midi, départ vers le cap Kaliakra au nord de la ville. Sur la route, nous nous arrêterons dans la pittoresque bourgade portuaire de Baltchik pour découvrir la résidence d’été de la reine Marie de Roumanie, petite-fille de la reine Victoria et du tsar Alexandre II de Russie, édifiée entre 1924 et 1934, ainsi que le magnifique Jardin botanique qui l’entoure. Nous poursuivrons ensuite jusqu’au cap Kaliakra, une pointe rocheuse se projetant à plusieurs kilomètres dans la mer, où se dressent les ruines de la forteresse qui fut au XIVe s. le fief du puissant despote bulgare Dobrotitsa. Retour à Varna, dîner et nuit à l’hôtel.
 
 
J 7 - Samedi 12 août 2017 Varna – Pliska – Madara – Sveshtari – Roussé (288 km)
En début de matinée, nous quitterons Varna en direction de Roussé sur la rive droite du Danube. À quelques kilomètres de la ville, nous ferons un arrêt pour voir, au bord de la route, un des groupes d’une étonnante formation géologique connue sous le nom de “Forêt pétrifiée”. Plus loin, près de Choumen, nous visiterons les vestiges de Pliska, capitale du Premier royaume bulgare entre la fin du VIIe s. et la fin du IXe s., où se fit le passage du paganisme au christianisme et… où l’Etat bulgare actuel a entrepris la reconstruction de la grande basilique du IXe siècle. Puis, tout près, nous irons admirer le Cavalier de Madara (Unesco), un bas-relief monumental du VIIIe siècle, creusé à plus de vingt mètres de hauteur dans les falaises du plateau de Madara, qui représente vraisemblablement le khan bulgare Tervel. Déjeuner à Choumen.
Après le déjeuner, nous prendrons la route pour le village de Sveshtari, à une quarantaine de kilomètres au nord-est de Razgrad, où est située la réserve archéologique de Sboryanovo. Sur le plateau ponctué de tumuli de toutes tailles, près des vestiges d’une cité fortifiée qui était probablement la capitale de la tribu des Gètes, nous découvrirons l’un des plus beaux tombeaux thraces (Unesco), célèbre pour la complexité et l’élégance de son architecture, comme pour son étonnant décor sculpté. Deux autres tombeaux à proximité, bien que moins impressionnants, mériteront également notre visite. En fin d’après-midi, nous nous dirigerons vers la ville de Roussé. Dîner et nuit à Roussé.
 
 
J 8 - Dimanche 13 août 2017 Roussé – Ivanovo – Arbanassi – Véliko Tarnovo (137 km)
Après avoir quitté Roussé, nous gagnerons d’abord le large canyon de la rivière Roussenski Lom, où nous visiterons l’église Notre-Dame dans le complexe monastique rupestre d’Ivanovo (Unesco). A 38 mètres de hauteur dans la falaise calcaire, elle présente un admirable cycle de fresques datées autour de 1340 qui illustrent les ultimes développements de l’art byzantin avant la conquête ottomane. En continuant notre route en direction de Véliko Tarnovo, nous ferons ensuite une halte près de Byala pour admirer le pont sur la Yantra, construit entre 1865 et 1867 par l’architecte bulgare Kolyu Fitcheto, un ouvrage d’art au double sens du terme, remarquable autant par son élégance que par la science de son concepteur en matière d’hydraulique fluviale. Déjeuner à Arbanassi.
Tout de suite après, nous partirons à la découverte d’Arbanassi, l’un des plus beaux villages ottomans de Bulgarie, perché sur un plateau à côté de la ville de Véliko Tarnovo, qui conserve de nombreuses maisons de marchands des XVIIe-XVIIIe siècles conçues comme de véritables petites forteresses. Nous explorerons la plus connue de ces maisons, celle de Konstantzaliev, ainsi que l’église de la Nativité du Christ (fin du XVIe – XVIIe siècle) dissimulant une profusion de fresques d’un intérêt exceptionnel. Puis, nous descendrons à Véliko Tarnovo, l’une des villes les plus pittoresques du pays, tout entière accrochée aux berges escarpées de la rivière Yantra dont elle suit les méandres capricieux. Le reste de l’après-midi sera consacré à la visite de la formidable citadelle médiévale de Tsarevets, résidence des rois du Second Royaume bulgare entre la fin du XIIe et la fin du XIVe s., suivie d’une promenade à pied dans les quartiers anciens, où nous pourrons admirer de beaux ensembles de maisons en bois ottomanes étagées au-dessus de la rivière et le charmant quartier des artisans.
Dîner et nuit à Véliko Tarnovo.
 
 
J 9 - Lundi 14 août 2017 Véliko Tarnovo – Kazanlak (94 km)
Nous partirons en début de matinée pour Kazanlak. Après avoir franchi la Stara Planina (ou Balkan) par le col de Chipka (1185 m), où s’est déroulée la bataille la plus célèbre de la guerre de libération de la Bulgarie en 1877-1878, nous descendrons dans la Vallée des Roses, dite aussi « Vallée des Rois » en raison du nombre et de la qualité des sépultures thraces qui y ont été trouvées. Tout près de Kazanlak, nous nous arrêterons d’abord à l’église russe de Chipka édifiée à la mémoire des combattants morts lors de la guerre russo-turque de 1877-1878. Nous enchaînerons ensuite avec la découverte des tombeaux monumentaux thraces situés à proximité. Le premier sera le tombeau dit “Golyama Kosmatka”, remarquable par ses dimensions, par la qualité de la taille des blocs de granit et par la porte à deux battants de marbre dont le décor sculpté évoque une porte de bois. Il a probablement servi de sépulture au roi thrace Seuthès III (ca. 330-300 av. J.-C.). Puis, nous verrons le tombeau “Ostroucha”, sarcophage de granit monolithe de 60 tonnes, couvert par un autre bloc de granit imitant un toit à double pente et reproduisant sur sa face interne un plafond à caissons… peints. Ce type de sépulture, unique en Thrace, est comparable au tombeau de Cyrus le Grand à Pasargadès en Iran. Enfin, nous terminerons la matinée par le tombeau “Choushmanetz”, récemment ouvert aux touristes, qui offre un bel exemple de l’interpretatio thracica des éléments traditionnels de l’architecture grecque. Déjeuner à Kazanlak.
Dans l’après-midi, nous visiterons la copie du célèbre tombeau de Kazanlak (Unesco), de la fin du IVe siècle av. J-C., dont la décoration de fresques remarquables nous permettra d’évoquer les interpénétrations durant cette époque entre le monde hellénique et les peuples des Balkans. La dernière visite de la journée sera celle du Musée d’histoire de la ville qui recèle de nombreux objets remarquables provenant des fouilles récentes dans la région. Dîner et nuit à Kazanlak.
 
 
J 10 - Mardi 15 août 2017 Kazanlak – Hissaria – Starossel – Koprivshtitsa – Sofia (242 km)
En quittant Kazanlak, nous ferons d’abord un arrêt à Hissaria. L’ancienne Diocletianopolis, station thermale réputée à l’époque romaine et toujours fréquentée aujourd’hui, a été entourée au IVe siècle par une puissante enceinte de pierres bien appareillées et de lits de larges briques, longue de 2,5 kilomètres, qui est une des mieux conservées du monde romain. Nous pourrons voir, en particulier, la structure de l’imposante porte Sud, dite « Les Chameaux ». Nous continuerons ensuite vers le village de Starossel où ont été fouillés deux tombeaux thraces du IVe siècle av. J.-C. : le premier, situé au fond d’un vallon, dont il ne subsiste guère que le portique d’entrée fait d’une colonnade à chapiteaux doriques, le second, au sommet d’une haute colline, remarquable par son enceinte circulaire longue de 240 mètres, faite de blocs de granit bien taillés, par l’escalier monumental qui conduit au dromos d’accès et, enfin, par ses sobres décors sculptés agrémentés de couleur, d’influence grecque. Nous arriverons vers midi dans la petite ville-musée de Koprivshtitza, sur le versant septentrional de la Sredna Gora.
Après le déjeuner, nous consacrerons quelques heures à la découverte de cette charmante bourgade de montagne qui conserve un patrimoine exceptionnel de la fin de l’époque ottomane et fut à l’origine du mouvement insurrectionnel ayant provoqué la guerre russo-turque de 1877-1878. Nous visiterons en particulier quelques riches maisons de marchands aux façades colorées dans le style des demeures de Plovdiv, dont une a vu la naissance du révolutionnaire Todor Kablechkov, ainsi que la maison du poète symboliste Dimtcho Débélyanov qui raconte son destin tragique. En fin d’après-midi, nous partirons en direction de Sofia. Dîner et nuit à Sofia.
 
 
J 11 - Mercredi 16 août 2017 Sofia – Zémen – Rila (309 km)
En début de matinée, nous quitterons Sofia en direction du monastère de Zémen, situé à une trentaine de kilomètres au nord de la ville de Kyustendil, à l’entrée des pittoresques gorges de la Strouma (le Strymon grec). Nous y visiterons l’église Saint-Jean-le-Théologien, construite au XIe siècle, qui conserve quelques vestiges de sa première couche de peinture, mais surtout un magnifique ensemble de fresques du XIVe siècle exécutées dans un style propre aux régions occidentales des Balkans. Nous continuerons ensuite notre route vers le monastère de Rila (Unesco), le plus grand et le plus célèbre des monastères bulgares, où nous déjeunerons.
L’après-midi sera consacré à la découverte de ce lieu particulièrement vénéré par le peuple bulgare, situé au cœur même du massif du Rila. Fondé au Xe siècle, le monastère fut reconstruit et fortifié une première fois au XIVe siècle, puis de nouveau, à la suite d’un grand incendie, dans la première moitié du XIXe siècle, lorsqu’il reçut l’aspect imposant que nous lui connaissons aujourd’hui. Vu de l’extérieur, il fait songer à une forteresse, mais cette impression de sobriété s’efface dès que l’on pénètre à l’intérieur de la cour, autour de laquelle s’élèvent trois étages de galeries à colonnades de pierre évoquant la Renaissance italienne, et un quatrième étage à colonnes et balcons de bois d’un style beaucoup plus bulgare, celui des constructions montagnardes. Au centre, l’église à cinq coupoles, adossée à la tour de Hréliu, est semblable à un bijou dans son écrin. Cet extraordinaire ensemble constitue l’un des plus grands éblouissements du voyage, par la richesse de son architecture et de sa décoration. Retour à Sofia en fin d’après-midi.
Dîner et nuit à Sofia.
 
 
J 12 - Jeudi 17 août 2017 Sofia – Paris
Le matin, nous partirons au pied du mont Vitocha, dans la banlieue de Sofia, afin de découvrir l’église de Boyana (Unesco), édifiée au XIe siècle et décorée vers le milieu du XIIIe s. de fresques puissamment expressives dignes de rivaliser avec celles d’un Giotto. Nous nous rendrons ensuite au Musée national d’histoire, où sont réunis les plus beaux trésors archéologiques du pays. Cette visite nous permettra de reprendre l’ensemble de l’histoire des cultures et civilisations qui se sont succédé sur la terre bulgare.
Dans l’après-midi, transfert à l’aéroport et vol pour Paris.
 


Groupe de 14 à 23 voyageurs
Sur demande
Forfait en chambre double  2 095 €
Supplément chambre individuelle   425 €
Sans transport international   -115 €


SofiaArena di Serdica Residence Hotel 5*
Un des meilleurs hôtels de Sofia, élégant et chaleureux, au coeur de la ville

PlovdivTrimontium 4*

KardjaliHôtel Perperikon 3*

BourgasHôtel Bulgaria 4*

VarnaLe Golden Tulip (Varna) 4*

RousséDanube Plaza 3*

Veliko TarnovoPanorama 4*

KazanlakKazanlak Palace 3*

DépartArrivée
Paris Roissy CDG
06/08/2017 - 07h50
Francfort Frankfurt international
06/08/2017 - 09h05
Vol Lufthansa LH1051
Francfort Frankfurt international
06/08/2017 - 10h00
Sofia Aéroport de Sofia
06/08/2017 - 13h10
Vol Lufthansa LH1426
Sofia Aéroport de Sofia
17/08/2017 - 19h20
Munich International - Franz Josef Strauss
17/08/2017 - 20h20
Vol Lufthansa LH1705
Munich International - Franz Josef Strauss
17/08/2017 - 21h50
Paris Roissy CDG
17/08/2017 - 23h20
Vol Lufthansa LH2238

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris/Sofia et retour sur lignes régulières
  • Les taxes aériennes
  • L'hébergement en chambre double
  • La pension complète du dîner du 1er jour au petit déjeuner du 12e jour
  • Le port des bagages dans les hôtels
  • Le circuit en autocar privé
  • Les visites mentionnées au programme
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio
Nos prix ne comprennent pas
  • Les pourboires d'usage (prévoir 3 € par jour et par participant)
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 12 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons



  • Les visites des sites et des centres historiques des villes s'effectuent à pied.
  • L'église rupestre d'Ivanovo est accessible par un escalier équivalent à une dizaine d'étages sans ascenseur. Cette visite est facultative.
  • Le sanctuaire thrace de Perperikon est perché sur un piton rocheux. Récemment mis au jour, il est encore peu aménagé et sa visite demande d'escalader quelques blocs ou vestiges d'escaliers de pierre.
 
  • Un passeport ou une carte d'identité en cours de validité
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 05/08/2017. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter