Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Trésors du Liban
Byblos, Sidon, Baalbek
Du 19 au 25 avril 2018
LB 31 - 7 jours - Pour tous avec réserve
Départ garanti  Imprimer
Les points forts
  • La cité antique, l'hippodrome et la nécropole de Tyr
  • Les stèles du Nahr el-Kelb
  • Les temples antiques de Baalbeck
  • Les vestiges de la cité omeyyade d'Anjar
  • Le site de Byblos
  • Le château de Raymond de Saint-Gilles à Tripoli
  • La vallée des Cèdres
  • Le musée archéologique de Beyrouth
  • Le Chronoguide Liban
Partir pour le Liban, c’est suivre les traces séduisantes de Lamartine ou de Gérard de Nerval, de Renan et de Barrès, mais c’est aussi plonger dans l'Orient compliqué, riche de toute l'histoire des civilisations du Proche-Orient mais aussi lieu de tous leurs affrontements. Tirant son nom de la montagne aux sommets couverts de neige qui sépare le littoral de la plaine de la Bekaa, ce petit pays a vu se superposer au fil des siècles les strates successives des civilisations du Proche Orient ancien. L’antique patrie des coureurs de mer phéniciens fut soumise aux Egyptiens, aux Assyriens, aux Perses aux Macédoniens et aux Romains et a vu ainsi se dérouler une Histoire dont les témoignages demeurent nombreux, du temple en L de Byblos à celui d’Echmoun proche de Saïda, l’ancienne Sidon, des ruines romaines de Tyr aux sanctuaires de Jupiter et de Bacchus, joyaux du site de Baalbek. Mais l’histoire du Liban ne se résume pas à son riche passé antique. Devenu un refuge, le pays va voir le mont Liban et ses forêts accueillir plusieurs vagues de dissidents : les chrétiens maronites persécutés en Syrie, puis les chi’ites, Druzes et Alaouites, entrés en rébellion contre le calife fatimide du Caire. C’est ainsi que va se constituer, sous l’autorité des Mamelouks puis des Ottomans, une mosaïque de communautés jalouses de leurs indépendances respectives, mais que les émirs Chehab réussiront à fédérer, avant que les puissances étrangères, en premier lieu la France, ne vinssent dessiner les contours territoriaux et politiques du « Grand Liban » contemporain. Le voyage fournit ici l’opportunité de comprendre les grandes lignes de force qui ont commandé l’histoire de l’Orient durant l’Antiquité, au temps des croisades qui virent un comte de Toulouse, Raymond de Saint-Gilles, installer la principauté de Tripoli, à l’époque où un pouvoir ottoman bien lointain garantissait la coexistence des millet constitutifs de la société libanaise, ou quand Beyrouth, sous le mandat français, ouvrait l’Orient à la modernité.

%%voyageBloque%%
 





 
J 1 - Jeudi 19 avril 2018 Paris - Jounieh
Vol Paris – Beyrouth sans escale.
Transfert vers Jounieh.
Nuit à Jounieh.
 
 
J 2 - Vendredi 20 avril 2018 Jounieh - Beyrouth - Deir El-Qamar - Beit ed-Dine - Jounieh
La ville de Beyrouth existait déjà depuis plus de mille cinq cents ans lorsque les Romains en firent la colonia Julia Augusta Felix Berytus, mais la cité fut pratiquement détruite en 551 par un terrible séisme. Ce ne fut qu'au XIXe siècle que la ville reprit de l'importance, lorsque son port devint le principal point d'entrée des produits industriels européens. Lorsque, sur les ruines de l'Empire ottoman, le nouvel Etat du Grand Liban fut confié à l'administration française, celle-ci choisit Beyrouth pour capitale et la ville prit un aspect occidental appuyé. Après les affres de quinze années de guerre, de 1975 à 1990, Beyrouth a pansé ses plaies et a repris aujourd'hui son aspect prospère et séducteur. Nous commencerons la journée par la visite du Musée archéologique national, qui accueille notamment une splendide collection de sarcophages antiques. Nous partirons ensuite vers l'intérieur des terres, en direction de la région du Chouf, appelée aussi Petit Liban. Nous ferons un premier arrêt à Deir El-Qamar, petite cité qui fut pendant plus d’un siècle résidence des émirs Maan qui régnaient sur le Liban aux XVIe et XVIIe siècles. Sur la place centrale, le midan, nous visiterons le palais de l'émir Fakhr ed-Dine puis, à côté, la mosquée et l'ancien khan de la soie. Nous nous rendrons ensuite à Beit-ed-Dine qui fut, aux XVIIIe et XIXe siècles, la capitale du Liban sous l’autorité des émirs Chéhab. Nous nous attarderons dans l’ancien palais enchâssé au cœur de jardins et de terrasses. Nous redescendrons ensuite des hauteurs de Chouf vers Beyrouth. Une promenade à pied nous permettra de percer les secrets de la capitale. Nuit à Jounieh.
 
 
J 3 - Samedi 21 avril 2018 Jounieh - Tyr - Sidon - Jounieh
Cette journée sera d'abord consacrée à l’antique Phénicie. Nous arriverons tout d’abord à Echmoun, où nous découvrirons les vestiges d’un sanctuaire phénicien construit par les rois de Sidon en l’honneur du dieu de leur cité. Nous partirons ensuite à la découverte de Tyr . Lorsqu'au XIIe siècle av. J.-C. Sidon, l'une des plus anciennes cités phéniciennes, fut prise par le roi d'Ascalon, les marins sidoniens se réfugièrent à Tyr qui devint, au cours du Ier millénaire, la principale cité phénicienne, développant le commerce hauturier, particulièrement avec l'Egypte. Tyr connut une grande prospérité sous le règne du roi Hiram, époque où elle entretint de fructueuses relations commerciales avec le royaume de Salomon. Elle acquit également le statut de métropole à l'époque romaine. La visite des fouilles de la ville antique nous montrera l'importance des aménagements de son port, les vestiges de l'arène romaine et ceux de la cathédrale qui avait été édifiée à l'emplacement du temple du dieu phénicien Melqart et où furent couronnés les rois de Jérusalem à partir de 1244. Nous traverserons ensuite l'immense hippodrome du IIe siècle, remarquablement conservé, pour atteindre l'extraordinaire nécropole qui traduit, dans la diversité de ses sarcophages, le mélange des cultures qui était l'apanage de cette cité portuaire.
Fondée au IIIe millénaire avant notre ère, Sidon – Saïda aujourd'hui, Sagette à l'époque des croisades – fut prise par Alexandre le Grand lors de sa première campagne contre les possessions perses. A l'époque romaine, la cité était réputée pour sa verrerie et sa production de pourpre. Mais c'est surtout l'histoire des croisades que nous aborderons en visitant le château de la Mer, forteresse maritime qui fut édifiée par les croisés en 1127 puis agrandie par saint Louis en 1250. Elle servit de dernier refuge aux survivants du siège de Saint-Jean-d'Acre en 1291. Les souks et le khan El-Franj nous rappelleront ensuite la pérennité de la vocation commerciale des cités phéniciennes levantines jusqu’à l’époque moderne. Nuit à Jounieh.
 
 
J 4 - Dimanche 22 avril 2018 Jounieh - Aanjar - Baalbek - Jounieh
Nous partirons vers la plaine de la Bekaa. A 900 mètres d'altitude, cette plaine fertile, qui se situe sur la ligne de partage des eaux entre l'Oronte et le Litani, connut une grande prospérité au XIIe siècle avant notre ère, lorsqu'elle était une étape sur les voies caravanières entre la côte levantine et la Mésopotamie. Ce fut certainement à cette époque que fut fondée la ville d'Héliopolis, qui connut un développement important lors des périodes hellénistique et romaine. Nous commencerons notre journée à Aanjar , où nous visiterons les ruines d’une superbe cité omeyyade toujours enclose dans ses fortifications… C'est au cœur de la Bekaa, à Baalbek , que fut implanté, dès la plus haute antiquité, un lieu de culte dédié à une triade divine centrée autour d'une divinité solaire. Par syncrétisme, celle-ci fut identifiée par les Romains à la triade Zeus, Aphrodite, Hermès. Pendant trois siècles, la cité d’Héliopolis fut choyée par les empereurs qui y réalisèrent l’un des plus impressionnants complexes architecturaux de l’Antiquité. En arrivant dans le site, nous découvrirons le temple de Vénus et les carrières d’où furent extraits des blocs de près de 2 000 tonnes, puis nous déambulerons dans le temple de Jupiter et vers le temple dit « de Bacchus ». Nuit à Jounieh.
 
 
J 5 - Lundi 23 avril 2018 Jounieh - Byblos - Balamand - Tripoli - Jounieh
Byblos est considérée comme la plus ancienne cité du monde. Habitée depuis le Néolithique, Byblos devint une véritable ville dès la fin du IVe millénaire avant notre ère. Elle fut, à l’époque classique, un grand centre religieux entretenant des relations privilégiées avec l’Egypte, puis, aux époques perse et hellénistique, le centre du culte d’Adonis. Ce site archéologique complexe, mais d'une extrême richesse, fut identifié et étudié pour la première fois en 1860 par Ernest Renan. La visite de la zone archéologique nous permettra de retracer l’histoire de la ville, de l’époque préurbaine à l’époque des croisades : maisons néolithiques et amorrites, temple aux obélisques, temple de Baalat Gebal – la « dame de Byblos » – théâtre romain, hypogées royaux...
Nous partirons ensuite découvrir, sur les hauteurs dominant la Méditerranée, le monastère de Deir Balamand, ancienne abbaye cistercienne de Belmont, devenue, depuis la chute du royaume latin de Terre sainte, un sanctuaire orthodoxe. Nous consacrerons l’après-midi à Tripoli, la quatrième des grandes cités phéniciennes, qui fut, à l’époque des croisades, une importante cité franque et qui connut son heure de gloire à l’époque des Mamelouks. Nous visiterons tout d’abord la mosquée de Taylan, puis une promenade dans la ville nous mènera vers le château de Saint-Gilles, impressionnante forteresse croisée qui fut édifiée au début du XIIe siècle par Raymond de Saint-Gilles, comte de Toulouse. Il ne céda aux coups des mamlouks qu'en 1289 et fut restauré en 1521 par Soliman le Magnifique. Nous traverserons ensuite les ruelles animées des souks de Tripoli en direction de la Madrassa Al-Burtasiya. Nuit à Jounieh.
 
 
J 6 - Mardi 24 avril 2018 Jounieh - Bcharré - Les Cèdres - Jounieh 
La journée sera dédiée à une longue excursion dans la montagne libanaise qui fut, depuis le VIIe siècle, le centre du Liban chrétien. Dans la vallée de la Qadisha, à Bcharré, nous évoquerons le poète libanais Khalil Gibran dans sa maison devenue aujourd’hui un musée. Nous nous promènerons ensuite dans la forêt des Cèdres, derniers survivants de ce qui a constitué l’une des plus grandes richesses du pays depuis l’Antiquité. Dans l’après-midi nous découvrirons le monastère Saint-Antoine de la vallée des Saints, où nous admirerons, dans un cadre superbe, une église semi-rupestre, décorée dans le style syro-byzantin. Nuit à Jounieh.
 
 
J 7 - Mercredi 25 avril 2018 Jounieh - Paris 
En début de journée nous visiterons la vallée du Nahr el-Kelb , le ruisseau du Chien, l'antique Lycus où nous pourrons découvrir de nombreuses stèles qui furent érigées par les différentes armées qui y passèrent depuis le XIVe siècle avant notre ère. Nous découvrirons ensuite la grotte de Jeita, sélectionnée pour faire partie des sept merveilles du monde. Transfert à l'aéroport. Déjeuner libre. Vol Beyrouth – Paris sans escale.
 


Groupe de 12 à 23 voyageurs
Départ assuré
Forfait en chambre double
Prix prestissimo jusqu'au 15 décembre 2017
Prix presto jusqu'au 18 février 2018
Prix à partir du 19/02/2018
2 225 €
2 250 €
2 295 €
Remise supplémentaire de 2 % soit environ 44 € pour toute inscription avec transport international, entièrement soldée avant le 20/12/2017.
Supplément chambre individuelle
Prix prestissimo jusqu'au 15 décembre 2017
Prix presto jusqu'au 18 février 2018
Prix à partir du 19/02/2018
355 €
375 €
395 €
Remise supplémentaire de 2 % soit environ 51 € pour toute inscription avec transport international, entièrement soldée avant le 20/12/2017.
Sans transport international
Prix prestissimo jusqu'au 15 décembre 2017
Prix presto jusqu'au 18 février 2018
Prix à partir du 19/02/2018
-385 €
-295 €
-225 €


JouniehBel Azur 4*

Les horaires prévisionnels de votre voyage seront disponibles prochainement.

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris/Beyrouth et retour, avec ou sans escale
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double
  • La pension complète du dîner du 1er jour au dîner du 6e jour
  • Le circuit en autocar privé
  • Les visites mentionnées au programme
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio
Nos prix ne comprennent pas
  • Les pourboires d'usage (prévoir 4 € par jour et par participant)
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 12 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 21/11/2017. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.



  • Pour l'obtention du visa, votre passeport ne doit pas comporter de visa israélien.
 
  • Un passeport, valable encore 6 mois après la date du retour du voyage et ne comportant pas de tampon israëlien
  • Un visa pour le Liban


Informations pratiques
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et le Liban est de + 1h.

Change
La monnaie officielle du Liban est la livre libanaise (LBP).
Pour connaitre le taux de change actuel vous pouvez consulter le site www.xe.com/fr
Les paiements s'effectuent essentiellement en espèces. Les dollars sont aussi souvent acceptés.
Les cartes bancaires internationales Visa et MasterCard permettent seulement de faire des retraits d'espèces dans certaines villes.


Santé
Aucune vaccination n'est obligatoire pour se rendre au Liban.
Pour connaître les conditions sanitaires et les précautions à prendre, vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur de Lille www.pasteur-lille.fr/vaccinations-voyages/


Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter