Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Montagnes et hautes vallées au cœur de l'Asie
Anciennes pistes caravanières entre Himalaya et Asie centrale
Les points forts
Les paysages d’un bout à l’autre du parcours
Les vallées et gorges de l’Indus, de la Hushe et de la Shigar
Les oasis verdoyantes au milieu de déserts minéraux
Les massifs de la Nanga Parbat (8.126 m), du groupe Haramosh – Rakaposhi, les somptueux Muztagh Ata (7.546 m) et Kongur (7.719 m)
Les hautes plaines (4.000 m) de Deosaï et le lac Rama
L’architecture tibéto-cachemirie du Baltistan et de Hunza, dont des palais, des mosquées en pierres et bois, et des villages restaurés
Les pétroglyphes et rochers peints ainsi que les bas-reliefs d’époques bouddhistes au Baltistan, à Chilas et à Ganesh (Hunza)
Le marché dominical de Kashgar
Osh et les mausolées karakhanides (11e s.) de Ozgon
Au nord du Pakistan, s'ouvrent au long de l'Indus quelques vallées qui furent jadis autant de petits royaumes, difficilement accessibles mais reliés entre eux par des pistes caravanières souvent à la croisée des routes qui allaient du Punjâb en Chine et du Cachemire au Tibet. Les premières populations venues de l’Ouest au début de notre ère subirent, aux 7e et 8e siècle, l'invasion du Tibet, puissant royaume en quête de richesses pour lutter contre la Chine. Depuis, comme au Ladakh, la langue est tibétaine et si, de nos jours, le bouddhisme n'est visible que par des traces architecturales, la mythologie chiite locale en demeure encore imprégnée. En route vers le Xinjiang, la vallée de Hunza est un monde aussi beau que rude. Sa « capitale », posée sur un balcon, surplombe la vallée traversée par la célèbre KKH (Karakoram Highway), véritable défi au génie routier, qui relie Islâmâbâd à Kashgar. Majoritairement ismaélienne, la population parle l'énigmatique burushaski, une langue qui n'est apparentée à aucune autre au monde. Au-delà du col de Khunjerâb, dans les Pâmirs, Kashgar, garde un vieux quartier et son marché dominicaltrès animé. Un autre haut col, Irkeshtam, donne accès aux hautes terres de Kyrghyzie, puis, beaucoup plus bas, aux abords du Ferghâna ouzbek. Ce voyage s'adresse aux passionné(e)s de paysages de montagne et de cultures complexes qui ne craignent pas l’imprévu et pour qui le confort des transports et de l’hébergement passe après l’intérêt du voyage
AC 202Chine, Kirghizistan, Pakistan20 joursGrands voyageurs
AC 202 - du 8 au 27 juillet 2017 avec Gérard Rovillé
 
 
Complet
5 075,00 €
 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Clio Qui sommes-nous ? Nous contacter