Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Le Nord du Pakistan : les vallées de l'Himalaya, du Karakorum et de l'Hindu Kush
A la découverte du Baltistan (Petit Tibet)
Du 4 au 18 septembre 2019 avec Anne-Marie Wirja
PAK 33 - 15 jours - Voyageurs avertisVous avez la passion du voyage et vous savez que parfois "la culture se mérite". Aussi, pour découvrir des choses extraordinaires, vous acceptez allègrement l'inconfort de transports aléatoires, les sites difficilement accessibles, l'absence d'infrastructure touristique standard sur certaines étapes ou les hébergements spartiates...
Départ garanti  Imprimer
Les points forts
  • La jonction de l’Himalaya, du Karakorum et de l’Hindu Kush
  • Les gorges profondes et les hauts-plateaux de la vallée de l’Indus
  • La vallée de Shimshal, le village le plus isolé du Pakistan
  • Le passage du col de Babusar à 4 173 m et son paysage époustouflant
  • Les peuples du Nord-Pakistan : Hunzakut, Pachtoun et Balti
  • La remarquable architecture musulmane faite de bois au Baltistan
  • Le Chronoguide Pakistan
Les grandioses paysages de montagnes et de glaciers du Nord-Pakistan sont sans doute les plus beaux du monde himalayen. Pourtant, rares sont les voyageurs ayant eu l'occasion de les admirer. Pour les découvrir, nous vous proposons ce voyage exceptionnel qui emprunte la célèbre Karakorum Highway dont le tracé suit la longue route des marchands qui autrefois reliait le Cathay à l'Occident. Des forêts d'allure vosgienne aux cols désolés, nous longerons des gorges encaissées au cœur d'étendues désertiques dévoilant des envolées de cimes qui soulignent l'horizon de leurs masses enneigées. Aux opulentes oasis et à leurs torrents bondissants, répondent les eaux cristallines des lacs reflétant les sommets du toit du monde. Dans ces paysages démesurés, des ethnies vivent dans d'étonnants villages, accrochés à flanc de paroi ou plaisamment disséminés dans les vallées. Nous rencontrerons des Hunzakut chiites, des Pachtoun sunnites et des Balti du “Petit Tibet”. S’ils furent bouddhistes aux temps anciens, ces derniers sont aujourd’hui musulmans mais ils gardèrent leur architecture de bois, remplaçant les monastères par d’autres édifices religieux si particuliers : mosquées certes mais aussi khangah - salles de réunions des Soufis - ou encore astana, tombes de saints.

%%voyageBloque%%
 
Anne-Marie Wirja
Diplômée de l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO)





 
J 1 - Mercredi 4 septembre 2019 Paris - Islamabad
Vol de nuit pour Islamabad.
 
 
J 2 - Jeudi 5 septembre 2019 Islamabad
Arrivée à Islamabad et transfert à l'hôtel pour un court repos. 

Islamabad, la capitale fédérale du Pakistan, est sortie de terre il y a une cinquantaine d’années, en remplacement de Karachi qui demeure la mégapole économique. Elle donne une impression de modernité et jouit de nombreux espaces verts. Centre politique, Islamabad est la ville des ambassades tout comme des institutions nationales et internationales. Et l’on ne saurait manquer celle qui fait la fierté du pays : la très moderne Mosquée Faisal, financée par l’Arabie saoudite et la quatrième au monde en dimension. 

Nous terminerons notre promenade par le Raja Bazaar de Rawalpindi, cité jumelle d’Islamabad, aux petites boutiques traditionnelles.

Nuit à Islamabad.
 
 
J 3 - Vendredi 6 septembre 2019 Islamabad - Mansehra - Naran (280 km)
Mansehra sera la première étape de notre cheminement vers le Nord. Elle fut un passage obligé des conquêtes territoriales puisqu’Alexandre le Grand y vint et Ashoka de même, en témoignent ses Édits sur roche. Une petite communauté hindoue y vénère aussi un Shivalingga très ancien.

L’étape suivante sera notre entrée dans la Vallée de Kaghan, l’une des destinations touristiques les plus prisées des Pakistanais. Entourée de part et d’autre de hauts sommets capuchonnés de neige, elle est couverte de forêts épaisses de sapins et de pins. La route longe la rivière Kunhar, née dans les glaciers de Kaghan, là où eut lieu le terrible tremblement de terre de 2005.

Nuit à Naran.
 
 
J 4 - Samedi 7 septembre 2019 Naran - Col de Babusar - Chilas - Gilgit (245 km)
De Naran nous monterons progressivement vers le col de Babusar qui relie le Khyber Pakhtunkhwa au Gilgit Baltistan à une altitude de 4 173 m. La première route fut construite par les Britanniques comme une alternative pour raccorder Gilgit au réseau de l’Inde britannique; elle présente une succession impressionnante de virages en épingles à cheveux !

En chemin se dévoilera le Lac Lulusar, lumineuse étendue turquoise de la vallée de Kaghan, puis, le col passé, nous basculerons vers Takh pour atteindre Gilgit et rejoindre la Karakorum Highway, le long de l’Indus.

Des siècles durant, ce couloir était un incontournable de la Route de la Soie, emprunté par les commerçants bouddhistes. Un grand nombre de sites rupestres demeure, vibrants témoignages attestant aussi, par la variété de leurs thèmes, d’un peuplement plus ancien. Nous les verrons à Thalpan.

Après Chilas, les paysages sont à couper le souffle et Thalichi offre un point de vue extraordinaire sur le Nanga Parbat (8 125 m), le deuxième sommet du Pakistan après le K2, connu sous le nom de la "montagne tueuse". Plus loin se profile le Rakaposhi (7 788 m) et le pic Haramosh (7 397 m).

En continuant vers le nord, nous longerons la rivière Gilgit vers laquelle convergent les trois plus hautes chaînes du monde que sont le Karakorum, l'Himalaya et l'Hindu Kush.

Nuit à Gilgit.
 
 
J 5 - Dimanche 8 septembre 2019 Gilgit - Karimabad (100 km)
Nous débuterons la matinée par une courte excursion dans les environs de Gilgit, à Kargah, qui fut un lieu de halte privilégié des moines bouddhistes en route vers Taxila. Au VIIe siècle de notre ère, ils gravèrent un immense Bouddha dans le flanc de la montagne : le Maître dans la roche.

Viendra le temps pour une promenade au bazar de Gilgit, une ville en plein essor, désordonnée et bruyante, carrefour stratégique vers la Chine, lieu de rassemblement des marchands, trekkeurs et voyageurs.
 
Nous entrerons ensuite dans l’originale vallée de Hunza que le Rakaposhi domine de sa magnificence. John H. Tobe nous le présente ainsi : « se détachant sur un fond de ciel bleu, elle semblait un bijou précieux dans un écrin magnifique. J’ai alors compris pourquoi les humains qui ont eu le privilège de la voir la considèrent comme la plus belle des montagnes du monde, la plus majestueuse, la plus éblouissante dans sa blancheur éclatante : je ne connais aucune autre montagne qui puisse rivaliser avec elle ». 

Karimabad, charmante petite bourgade de Hunza, que l’on nommait Baltit lorsqu’elle était capitale du royaume, offre une vue magnifique sur les pics et sur la vallée, royaume des arbres fruitiers et fleurs sauvages.

Nuit à Karimabad.
 
 
J 6 - Lundi 9 septembre 2019 Karimabad - Duiker - Karimabad (50 km)
Nous voici au cœur du pays Hunza. L’éclat de ses paysages est source d’émerveillement, tout comme ses habitants : grands et beaux, les Hunzakut ont la peau claire et descendraient de trois soldats d’Alexandre le Grand et de femmes perses. Musulmans de la secte d’Ismaël, ils observent un islam qui leur vaut bien des persécutions de la majorité sunnite. Ils sont menuisiers, forgerons, cordonniers ou timides éleveurs, mais surtout cultivateurs ou plutôt jardiniers experts, et c’est l’abricot, véritable base alimentaire, qui symbolise ces terres que les premiers explorateurs identifièrent à un Shangri-La, authentique paradis où tout un peuple incarne le rapport idéal de l’être humain avec la nature. En outre les Hunzakut jouissent d’une grande longévité que la science ne sait expliquer : eau des glaciers ? Alimentation frugale ? Labeur quotidien soigneusement rythmé ? Les hypothèses sont nombreuses pour s’étonner des aptitudes de cette population attachante que l’Agha Khan a dotée d’un système scolaire efficace. 

Comme bien d’autres régions, la vallée de Hunza eut ses heures royales, jusqu’à ce que tous les souverains soient déposés par le Pakistan indépendant. De ces temps anciens demeurent plusieurs forts. Nous visiterons le fort de Baltit, restauré par la Fondation Agha Khan. Datant principalement du XVIIIe siècle, cette forteresse commande la Vallée de Hunza, du haut de ses 2 800 m, en un bel appareillage militaire. L’intérieur offre le charme d’une demeure princière de montagne : charpentes majestueuses et murs de terre séchée, pour mieux résister aux tremblements de terre.
Nous poursuivrons par le bazar de Karimabad où se marchandent les célèbres broderies de la Vallée et bien d’autres artisanats. 

Duiker (Nid d’aigle), un village d'été s’est perché au-dessus d'Altit, habité seulement d'avril à octobre. Du sommet de la colline, la vue est toujours aussi impressionnante, s’étirant de la basse Vallée de Hunza, vers la vallée de Nagar, le Rakaposhi, le Glacier Hoper, Ultar II et Bubliting.

Retour en direction de Karimabad et, chemin faisant, arrêt au Fort Altit, qui serait antérieur d’un siècle à son confrère Baltit. Il renferme un dédale de pièces réparties sur trois niveaux, allant des cellules et cachots aux appartements royaux dont les poutres sont décorées de symboles porte-bonheur.

Nuit à Karimabad.
 
 
J 7 - Mardi 10 septembre 2019 Karimabad - Attabad - Gulmit - Pasu - Shimshal (120 km)
Sur la route de Gulmit, la nature a prouvé qu’elle est indomptable. Le 4 janvier 2010, un pan entier de la montagne s’est écroulé, barrant accidentellement la rivière Hunza. Le lac d’Attabad vit le jour, long aujourd’hui de 18 km et pouvant atteindre 100 m de profondeur ! Des villages entiers ont été noyés ainsi que le tronçon voisin de la Karakorum Highway. Pendant 5 ans, des bateaux de fortune permirent de rejoindre Gulmit, sur l’autre berge, dans un environnement lunaire, alors que les eaux bleues du lac laissaient deviner la vie engloutie. Les Chinois ont fini de percer la montagne en 2015 pour rétablir la route et le commerce entre les deux pays.

Gulmit est la capitale du Gojal ou Haute Hunza. Les gens d'ici, réputés pour leur hospitalité, parlent le persan wakhi, sont ismaéliens comme leurs voisins de la Basse Hunza et se réclament descendants des nomades tadjiks d'Afghanistan. La ville s’articule autour de son terrain de polo et ses vieilles maisons. La plus célèbre est la “old Hunza House", ancienne résidence d'été des Mirs, transformée en lieu de formation au tissage de tapis.
Sur les hauteurs de la bourgade, le Fort Andra défendait la vallée dans les temps anciens ; aujourd’hui on y admire avant tout les vues sur la vallée et les hauteurs environnantes.

Au Nord-est de Pasu, parallèle à la frontière chinoise, un torrent a percé son chemin vers un bout du monde : la Vallée de Shimshal. Le monarque de Hunza y bannissait ses sujets déloyaux, tant il était certain qu’ils ne pourraient s’en échapper. En septembre 2003, les villageois ont inauguré leur piste et quelque 3h de cheminement vertigineux suffisent dorénavant à s'affranchir de la gorge minérale et à découvrir, installée sur un replat miraculeux, la longue cuvette alluvionnaire de Shimshal, entièrement cultivée et d’une beauté indicible.

Nuit à Shimsal.
 
 
J 8 - Mercredi 11 septembre 2019 Shimshal - Pasu et environs - Gilgit (210 km)
Retour tout aussi spectaculaire vers Pasu, vallée et havre de paix surplombés par de magnifiques montagnes ocre et marron s'élevant à la verticale. On les nomme les « Cônes de Pasu » ou encore les « Pics cathédrales » et plus joliment les « Montagnes regorgeant de soleil ». 
Un incontournable est le Glacier de Pasu, aux séracs dressés comme une mer en furie pétrifiée, dominée par les pics vertigineux de Shispare (7 611 m) et Pasu (7 478 m). Tout près, le pont suspendu de Pasu, dodelinant sur ses 250 mètres de long et toujours utilisé par les populations locales. 

Retour vers Gilgit, une occasion d’admirer de nouveau “d’en-haut” le Lac Attabad.

Nuit à Gilgit.
 
 
J 9 - Jeudi 12 septembre 2019 Gilgit - Skardu (210 km)
Tôt le matin, quittant la Karakurum Highway à Jaglot, nous bifurquerons vers l’Est en direction de Skardu, le long des étroites gorges de l’Indus. C’est l’une des routes les plus spectaculaires au monde, en travaux pour de long mois, et porte d’entrée du Baltistan. Son intérêt stratégique est primordial car c’est l’accès à la frontière indienne. Pas moins de huit heures de cheminement seront nécessaires pour atteindre la capitale du district, là où l’Indus a pu élargir son cours dans un vaste lit.

Nuit à Skardu.
 
 
J 10 - Vendredi 13 septembre 2019 Skardu - Manthal - Shigar (50 km)
Skardu, le « toit du monde » et son célèbre K2, le deuxième plus haut pic de la planète, sera notre porte d’entrée dans le Gilgit-Baltistan, région autonome du Pakistan.

Terre de glaciers, de vallées verdoyantes et de lacs azur et turquoise, ce district fut longtemps un rosaire de petits royaumes tibétains de l’ethnie balti, bouddhiste des VIIe aux IXe siècles. Le Bouddha de Manthal est témoin de leur foi passée. Il fut gravé dans la roche, accompagné de Boddhisattvas, datant de l’époque où la Route de la Soie et son réseau capillaire diffusaient grands courants spirituels et échanges commerciaux.

Mais c’est essentiellement au chiisme et au soufisme que se rattache l’ethnie depuis le XVIe siècle, convertie par des missionnaires afghans et perses. Du mariage entre leur culture, leur religion et la géographie naquit une architecture originale. Nous la découvrirons à Shigar, ancienne principauté du Nord de Skardu, où les mosquées Amburiq et Khilingrong faites de pierres et de bois délicatement ciselés, empruntent aux techniques tibétaines, cachemiri et perses. De même est le fort, ancestrale demeure des dirigeants du XVIIe siècle, restauré par la Fondation Aga Khan et partiellement transformé en hôtel. Tout aussi étonnants sont l’astana - mausolée de Sayed Mir Yahya qui fut au XVIIe siècle un missionnaire chinois - et la khangah e Muallah où se réunissaient les soufis, œuvre de trois frères venus d’Iran au XVIe siècle.

Nuit à Shigar.
 
 
J 11 - Samedi 14 septembre 2019 Shigar - Keris - Khaplu (110 km)
En route pour Khaplu, nous bifurquerons vers Keris, là où l’Indus rencontre la Shyok, la « rivière de la mort », alimentée par le glacier Rimo. Ce hameau aujourd’hui si modeste fut aux temps anciens une principauté notable comme en témoignent son fort encore habité, l’astana de Mir Mukhtar et la khangah.

Nous poursuivrons vers Khaplu. Ici l’harmonie de la nature semble la plus parfaite, la plus sereine, grâce à son oasis qui descend à flanc de montagne. Il y fleurit une capitale, au pied d’immenses barrières rocheuses parmi les plus hautes cimes du monde.

Une promenade dans le quartier Hundulli nous permettra d’approcher quelques merveilles de l’architecture des Balti : le fort des souverains magnifiquement restauré, les mosquées de pierres et bois sculptées telle la Chaqchan d’obédience noorbakshia, les astana et khangah indiquant la présence d’une forte communauté soufie.

Nuit à Khaplu.
 
 
J 12 - Dimanche 15 septembre 2019 Khaplu - Vallée de Hushe - Khaplu (100 km)
Journée d’escapade (en véhicules tout terrain) dans la vallée de Hushe, perchée à 3 200 m, qui abrite des villages isolés, tel Machulo ou encore Talis, Khane et Kande, à la belle architecture traditionnelle. Promenade dans les hameaux où l’accueil est chaleureux.

Sentinelle du lointain, le Masherbrum domine de ses 7 821 m et assure l’alimentation en eau de la rivière Hushe, comme les K6 (7 282 m) et Broad Peak (8 051 m). Cette région resta inconnue des Occidentaux jusque dans les années 80. Il s’agit de l'une des vallées les plus fertiles du Karakorum mais malgré ce cadre idyllique et la joie de ses habitants, Hushe reste pauvre et la vie y est dure, reposant sur une agriculture de subsistance (blé, orge, vergers).

Nuit à Khaplu.
 
 
J 13 - Lundi 16 septembre 2019 Khaplu - Skardu - Islamabad (100 km)
Retour vers Skardu, dominé par son fort du XVIe siècle, et lové à 2 400 m entre les boucles de l’Indus et les dunes de sable qui ont poussé sur ses berges. D’ici partent de nombreuses vallées, dont celle de Khaplu que nous venons de quitter et qui s’enfonce dans l’Himalaya vers le Ladakh voisin. Les paysages combinent avec bonheur couleurs et lignes géométriques, du vert dense et horizontal des cultures au vert dansant des bouleaux, du sable gris des montagnes au limon tourbillonnant des rivières.

Vol en fin de matinée vers Islamabad.

Nuit à Islamabad

Dans le cas où les conditions climatiques entraîneraient l'annulation du vol Skardu-Islamabad, le trajet devrait être fait pas la route au cours des jours 13 et 14 avec une nuit à Chilas ou à Besham. Pour cette raison l'excursion au fort de Rohtas, prévue le jour 14 à partir d'Islamabad, ne pourrait alors être effectuée.
 
 
J 14 - Mardi 17 septembre 2019 Islamabad
Excursion d’une journée au fort de Rohtas qui fut construit par le roi afghan Sher Shâh Sûrî de 1541 à 1543. Celui-ci avait réussi à expulser l'empereur moghol Humayun et ce fort devait lui permettre de maîtriser la population locale hostile, les Ghakkar, et d'empêcher le retour du souverain en titre qui s’était réfugié en Perse. C'est le premier exemple d'un mariage réussi entre les architectures hindoues, afghanes et perses. Par son emplacement, ses murailles massives, ses portes-piège et ses trois puits, il pouvait résister à un siège majeur – ce qui ne fut jamais le cas – et abriter 30 000 hommes. Il comporte aujourd’hui une citadelle, une mosquée et des appartements privés.

Nuit à Islamabad
 
 
J 15 - Mercredi 18 septembre 2019 Islamabad - Paris
Transfert vers l’aéroport pour le vol retour vers Paris.

 


Groupe de 10 à 12 voyageurs
Départ assuré
Forfait en chambre double
Prix prestissimo jusqu'au 28 février 2019
Prix presto jusqu'au 3 juillet 2019
Prix à partir du 04/07/2019
4 795 €
4 825 €
4 850 €
Remise supplémentaire de 3 % soit environ 143 € pour toute inscription avec transport international, entièrement soldée avant le 08/03/2019.
Supplément chambre individuelle
Prix prestissimo jusqu'au 28 février 2019
Prix presto jusqu'au 3 juillet 2019
Prix à partir du 04/07/2019
770 €
790 €
825 €
Remise supplémentaire de 3 % soit environ 166 € pour toute inscription avec transport international, entièrement soldée avant le 08/03/2019.
Sans transport international
Prix prestissimo jusqu'au 28 février 2019
Prix presto jusqu'au 3 juillet 2019
Prix à partir du 04/07/2019
-710 €
-540 €
-420 €
Visa   71 €


IslamabadHill View Hotel 3*

NaranPTDC Motel 2*
Hôtel simple, mais le meilleur possible à cette étape

GilgitSerena 3*

HunzaSerena Hotel Hunza 3*

ShimshalShimshal Tourist Lodge Tourist lodge
Hébergement simple, mais le meilleur que l'on puisse trouver pour cette étape.

SkarduPTDC Motel 2 - 3*
Pas de meilleur hôtel à proximité

ShigarShigar Fort 4*
Une résidence royale du XVIIe transformée en hôtel de charme confortable dans un environnement superbe.

KhapaluKarakoram Lodge 3*

DépartArrivée
Paris Roissy CDG
04/09/2019 - 08h55
Doha Hamad International
04/09/2019 - 16h20
Vol Qatar airways QR 042
Doha
04/09/2019 - 20h20
Islamabad Benazir Bhutto
05/09/2019 - 01h45
Vol Qatar airways QR 632
Islamabad Benazir Bhutto
18/09/2019 - 09h15
Doha Hamad International
18/09/2019 - 10h55
Vol Qatar airways QR 615
Doha Hamad International
18/09/2019 - 15h20
Paris Roissy CDG
18/09/2019 - 21h15
Vol Qatar airways QR 037

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris/Islamabad et Islamabad/Paris, avec ou sans escale sur lignes régulières
  • Le vol intérieur Skardu - Islamabad
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double
  • La pension complète du petit déjeuner du 2e jour au petit déjeuner du 15e jour
  • Les déplacements en autocar ou en minibus selon les conditions du moment
  • Les déplacements an 4x4 pour les excursions dans la vallée du Shimshal et de Hushe
  • Les visites mentionnées au programme
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio
Nos prix ne comprennent pas
  • Les pourboires d'usage (prévoir 5 € par jour et par participant)
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 12 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les frais de visa
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 20/01/2019. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.



  • Au Pakistan, il est impératif de respecter les contraintes vestimentaires précisées ci-dessous. Tout manquement pourrait en effet perturber gravement le voyage pour l'ensemble des participants.
  • Les shorts, caleçons, bermudas, pantacourts (même pour les hommes), débardeurs, jupes et robes (même longues) sont à proscrire. Les bras et les jambes doivent être couverts pour les femmes comme pour les hommes.
  • Pour les femmes, la tenue idéale est l'ensemble punjabi constitué d’un pantalon ample, d’une tunique longue et floue arrivant aux genoux, associée à un châle ou un foulard. Il est indispensable de se les procurer avant le départ : vous trouverez ce genre de vêtements dans les quartiers indiens des grandes villes ou en achat en ligne sur Internet.
  • En ce mois de septembre, les températures commencent à baisser. Prévoir des polaires et vêtements chauds car des chutes de neige sont possibles. Les hôtels sont peu ou pas chauffés.
  • Vous devrez vous déchausser pour visiter certains monuments ou entrer dans les maisons. Les tongs ou sandales et éventuellement des chaussures dites « de pont » se révèlent être les plus pratiques. Pour les étapes de montagne, des chaussures de sport fermées sont indispensables.
  • Le voyage se déroule à une altitude moyenne de 2000 mètres avec une nuit passée à 3200 mètres et un passage à 4100 mètres au col de Babusar. Il est donc indispensable d'être en bonne condition physique.
  • Le réseau routier est très irrégulier. Si les pistes sont mauvaises dans les vallées de Shimshal et dans le Baltistan, la Karakorum Highway est en revanche excellente dans son ensemble.
  • Les trajets sont effectués en autocar à l'exception des excursions dans les vallées de Shimshal et de Hushe qui seront faites en 4x4. Si toutefois les conditions de circulation et l'état des routes de montagne l'exigeaient, certains autres trajets pourraient être faits en 4x4 ou en minibus.
  • Les étapes et les visites ont été choisies pour vous assurer un maximum de sécurité.
  • Les hôtels sont de bon confort à Islamabad, Gilgit et Karimabad. Aux autres étapes les hôtels sont simples car souvent les seuls disponibles. L'accès à internet et au wifi est aléatoire en dehors des grandes villes.
  • Pour la nuit passée à Shimshal, il faudra vous munir d’un bagage à main souple et sans roulettes pour transporter vos affaires de la journée et de la nuit.
  • Les dîners auront lieu à l'hôtel. Les déjeuners seront pris dans des restaurants locaux (les seuls disponibles aux étapes) différents des normes occidentales. La nourriture est bonne mais peu variée. A certaines étapes, les déjeuners pourront être pris sous forme de paniers-repas.
  • L'usage des cartes de crédit est uniquement limité à certains hôtels et à certaines boutiques. Même si vous pouvez retirer de l’argent aux distributeurs des grandes villes, il est vivement conseillé d’avoir des liquidités avec soi.
 
  • Passeport valide encore au moins 6 mois après la date du retour de votre voyage comprenant encore au moins deux pages face à face vierges pour l' apposition du visa et à nous faire parvenir ou déposer au plus tard 40 jours avant le départ
  • Un visa pour le Pakistan


Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter