Logo Clio
Service voyages
Service voyages
L'Azerbaïdjan iranien
Des rives de la Caspienne à Tabriz et Takht-e Soleïmân
Du 9 au 27 mai 2017 avec Gérard Rovillé
IR 203 - 19 jours - Voyageurs avertis
Complet  Imprimer
Les points forts
  • Les citadelles d'Alamut, de Kaleybar et de Hashtrud Zahhak
  • Le mausolée d'Ismail Ier Saffavi à Ardébil
  • Le monastère St Stepanos à Jolfa
  • La mosquée Bleue de Tabriz
  • L'église arménienne St Thaddée
  • Le village troglodyte de Kandovan
  • Les mausolées mongols de Marâgheh
  • Le cratère et le temple du Feu de Takht-e Suleymân
  • Le site archéologique de Ziwiyeh
  • Les musées de Sanandaj
  • Le Chronoguide Iran
Gérard Rovillé vous propose de découvrir le Nord-Ouest de l'Iran au cours d'un grand circuit qui explore en détail ces provinces des confins où se mêlent les cultures turques, kurdes, arméniennes et iraniennes. Le musée archéologique de Téhéran sera l'occasion d'évoquer les différents aspects de sept mille ans d'Histoire et au Musée Rezâ ‘Abbassi, nous verrons une magnifique collection de miniatures, cet art persan qui influença tant Ottomans et Moghols. Après Qazvin, qui fut à son apogée sous les Turcs Seldjoukides puis sous les Saffavides, nous irons à Alamut, où s’installa au XIe siècle la secte chiite des Hashishin opposée au pouvoir turc sunnite. Nous découvrirons ensuite un visage inattendu de l'Iran en pénétrant dans la région du Gilan où, dans un climat chaud et humide, voisinent rizières, plantations de thé et stations balnéaires accueillantes sur les rives de la Caspienne. Après un passage par la station thermale de Sara’eyn, en allant allant vers Tabriz, nous traverserons des paysages de montagne où se cachent de pittoresques villages et nous admirerons de remarquables exemples d'églises et de monastères arméniens. La fin de notre voyage sera encore jalonnée de merveilles : à Marāgheh nous découvrirons des tours funéraires et un observatoire astronomique du 13ème siècle, à Takt-e Soleiman un fameux ensemble architectural sassanide et nous terminerons par une plongée dans les bazars de Bījār et de Sanandaj où règnent les maîtres de l'art des tapis kurdes…

%%voyageBloque%%
 
M. Gérard Rovillé
Diplômé d'Ethnologie - Anthropologie et Sciences des Religions




 
J 1 - Mardi 9 mai 2017 PARIS - TÉHÉRAN
Départ de Paris à destination de Téhéran (vol avec escale). Arrivée dans la nuit, transfert à l'hôtel. Nuit à Téhéran.
 
 
J 2 - Mercredi 10 mai 2017 TÉHÉRAN
Capitale de l'Iran depuis 1795, héritière de l'antique Rey (Rhagès), Téhéran est une grande métropole moderne qui a connu un développement important depuis un demi-siècle. Construite sur les pentes de la chaîne de l'Alborz, elle abrite de nombreux musées dont nous visiterons le matin le musée Rezâ ‘Abbassi, célèbre pour ses ors achéménides, ses bronzes du Lorestân et sa section de miniatures persanes. Promenade dans le marché Tajrish et déjeuner en ville. L’après-midi, visite du Musée archéologique national (Iran Bastân) dont les riches collections permettent de survoler huit millénaires d'expression artistique. Dîner à l’hôtel. Nuit à Téhéran.
 
 
J 3 - Jeudi 11 mai 2017 TÉHÉRAN - QAZVIN (150 km)
Après avoir rejoint Qazvin par l'autoroute, départ en véhicule adapté pour une excursion dans les contreforts escarpés des monts Alborz en direction de Mo'allem Kélayeh, puis jusqu'au village de Gazor Khân avant de terminer à pied la montée à la citadelle principale d'Alamut. Du 11e au 13e s. la région d'Alamut, habitée par des Daïlamites, fut le siège d'une secte ismaélienne, dite des "Hashishin", dont le combat politique était basé sur une vision très mystique du monde. Déjeuner pique-nique ou en restaurant villageois. Retour à Qazvin en début de soirée. Dîner à l’hôtel. Nuit à Qazvin.
 
 
J 4 - Vendredi 12 mai 2017 QAZVIN - ZANJÂN (180 km)
Bien que fondée par Shâpur 1er et très développée sous les Seljoukides, Qazvin ne garde pas de trace de ce passé qui fut effacé par les troupes mongoles. C'est au 16e s. que la ville reprend de l'importance en devenant la deuxième capitale des Saffavides lorsque Shah Tamasp quitte Tabriz. Elle connaît un nouveau développement au 19e s. sous les Qajârs. Nous commençons la journée par un tour de ville pour découvrir la porte 'Ali Qâpu qui donnait accès au palais royal dont il ne reste que le Chehel Sotoun, la mosquée du Vendredi, le mausolée de l'imâmzâdeh Hosseïn, la mosquée des Prophètes (masjed-e Nabi). Après le déjeuner, nous partons par la route pour Zanjân avec arrêt à Soltaniyeh pour visiter le magnifique mausolée de Oljaïtou Khodâbendeh, le dernier des Grands Il-Khâns (dynastie mongole d’Iran). Dîner et nuit à Zanjân

 
 
J 5 - Samedi 13 mai 2017 ZANJÂN - ÂSTÂRÂ (350 km)
Le matin, visite de la ville de Zanjân qui, bien que fondée à l'époque sassanide (3e s.), ne gardent que des bâtiments datant surtout du 19e s., la ville ayant connu de nombreuses destructions naturelles ou guerrières au cours de son histoire mouvementée. Visite de la mosquée Motahari, de la Grande mosquée et de la grande Laverie (Rakhatshur-Khâneh) aujourd'hui transformée en musée d'anthropologie. Puis, départ pour une traversée de l’Alborz, via Khalkhâl jusqu’aux rives de la mer Caspienne. Déjeuner en cours de route en restaurant local. La région du Gilân est connue pour son humidité, ses plages, ses rizières, ses plantations de thé et ses dernières maisons en bois. Un arrêt est prévu en bord de plage. Dîner à l’hôtel et nuit à proximité de Âstârâ.
 
 
J 6 - Dimanche 14 mai 2017 ÂSTÂRÂ - SARA'EYN (115 km)
Court arrêt le matin à Âstârâ, petite cité balnéaire frontalière avec la république d'Âzerbâïdjân (ex-soviétique), puis belle route de montagne sur les flancs boisés du Caucase méridional jusqu'au col de Heyrân (1.300m). Entrée dans la province de l'Âzerbâïdjân oriental iranien et visite de Ardébil, ville importante dans l'Histoire de l'Iran puisqu'elle fut le berceau de la dynastie Saffavide qui régna de 1501 à 1722 : mosquées et mausolées de la famille saffavide aux beaux décors de faïence bleue et le bazar. Déjeuner dans la ville et, dans l'après-midi, court trajet vers la petite ville de Sara'eyn, la ville thermale la plus célèbre d'Iran grâce à ses sources chaudes et au volcan Sâbâlân qui la surplombe de ses 4.860m. Possibilité de se baigner au Centre de cure. Dîner et nuit à Sara'eyn.
 
 
J 7 - Lundi 15 mai 2017 SARA'EYN – MESHKIN SHAHR (125 km)
Départ le matin vers Lahroud par un beau trajet de montagnes et de hautes plaines en contournant par le nord le Mt Sâbâlân. Arrêt peu avant Lahroud pour voir le site archéologique récemment découvert de Shahr Yeri dont les premières datations indique une occupation depuis le Néolithique jusqu’au second âge du Fer (6000 – 600 avant notre ère). D’étonnants menhirs représentant des personnages sont peut-être les vestiges d’anciens cultes des IIIe et IIe millénaires avant notre ère. Continuation vers Meshkin Shahr pour visiter, après le déjeuner, les ruines de l’ancienne forteresse et la tour funéraire de Cheikh Heydar, puis promenade vers le vallon de la rivière Khiav, le parc Jangali et le pont piéton suspendu, l’un des plus longs du monde (365 m). Dîner et nuit à Meshkin Shahr.

 
 
J 8 - Mardi 16 mai 2017 MESHKIN SHAHR - KALEYBAR (110 km)
Trajet le matin vers Ahar et visite du mausolée de Cheikh Shahab ud-Din Ahari, maître spirituel de la confrérie saffavi, beau bâtiment, aujourd’hui transformé en musée, qui conserve quelques traces de sa décoration en carreaux de faïence, puis continuation à travers de beaux paysages dans la vallée de Kaleybar. Déjeuner en ville. Dans l’après-midi montée en 4x4 et à pied à la citadelle de Kaleybar, dite citadelle de Bâbâk, la plus impressionnante, par sa situation en nid d’aigle qui domine le Sud du Caucase, de toutes les citadelles d’Iran, siège au 10e siècle d’une longue résistance locale contre le califat abbasside. Dîner et nuit à Kaleybar.

 
 
J 9 - Mercredi 17 mai 2017 KALEYBAR - JOLFA (250 km)
Journée de route pour rejoindre Jolfa en rejoignant la vallée de l’Araxe au pied de Kaleybar et en suivant la rivière qui fait frontière entre l’Iran au Sud, la République d’Azerbaïjân et l’Arménie au Nord. La vallée est le plus souvent encaissée, avec de magnifiques paysages plutôt arides. Visite en cours de route du village de Oshtubin, joliment lové dans un écrin de verdure et formé de maisons très resserrées les unes contre les autres, les toits des maisons inférieures servant de terrasses aux maisons supérieures. Un peu plus loin, arrêt au village de Kordasht et visite du grand hammam qui y fut construit à l’époque où Shâh ‘Abbas Ier menait ses campagnes dans le Caucase. Restauré à l’époque qajâr sans que son style initial saffavi n’en soit altéré, il impose encore sa masse au bord de l’Araxe. Continuation vers Jolfa qui fut une grande ville arménienne. Aujourd'hui la ville est divisée en Iran en deux parties, neuve et ancienne, séparées de quelques kilomètres et une partie en Arménie. Dîner et nuit à Jolfa.

 
 
J 10 - Jeudi 18 mai 2017 JOLFA - MÂKOU (160 km)
Le matin, excursion à l'église et au monastère arméniens de St Stepanos (16e – 18e s.) situés en surplomb de la rivière dans un joli vallon escarpé. Au retour, rapide arrêt à l’église du Berger. Déjeuner dans l’ancien caravansérail Khwâjeh Najar, récemment restauré et transformé en restaurant puis route pour Mâku, ville de transit qui fut en partie troglodyte, à quelques kilomètres du Mt Ararat. Visite du palais-musée de Bâghcheh Jug, palais régional d'époque qajâr bâti dans un vaste parc et récemment restauré. Dîner à l’hôtel et nuit à Mâkou, en hôtel simple.
 
 
J 11 - Vendredi 19 mai 2017 MÂKOU - QARAH KILISEH - KHOY (160 km)
Dans les environs de Mâkou, visite de l'église St Thaddée, dite l'église Noire, l'une des plus importantes et des plus isolées des églises arméniennes d'Iran, principalement fréquentée lors du pèlerinage arménien annuel en juillet. Bâtie au 10e s. (peut-être dès le 7e s.), en pierres bicolores selon les règles de l'art arménien, puis restaurée et agrandie au 14e s., elle est située au cœur d'un paysage minéral, qui lui confère encore plus de majesté. Elle aurait été construite à l’emplacement supposé ou St Thaddée, l’un des premiers évangélisateurs du Caucase, aurait été martyrisé. Continuation, par une route de hauts plateaux via Chashmeh et Zarâbâd, vers Khoy, connue depuis l'époque seljoukide lorsqu’elle était déjà l’enjeu de luttes presque quasi permanentes entre des seigneurs kurdes indépendants et les Arméniens du Vaspurakan. Après le déjeuner, court trajet pour aller visiter la tour commémorative du saint homme Shams-i Tabrizi, dont la rencontre avec Mawlâna Jelal ud-Din-i Rûmi fut décisive pour la "conversion" de ce dernier au soufisme, puis promenade à pied dans la ville et visite de Darvâzah Sangi, la Porte au Lion, dernier vestige des puissantes murailles qui protégeaient la ville, de la mosquée Mo'talleb Khân et temps libre dans le bâzâr. Dîner et nuit à Khoy.
 
 
J 12 - Samedi 20 mai 2017 KHOY – KANDOVAN - TABRIZ (180 km)
Départ le matin pour Salmâs où, au Nord de la ville, une falaise est gravée du bas-relief sassanide (3e-4e s.) de Khân Takhti représentant le roi Ardéchir I et son fils Shâpur I recevant l'hommage des Arméniens. Continuation en direction d’Ouroumiyeh et, peu avant d’arriver en ville, traversée du grand lac salé (aujourd’hui presqu’asséché) par une grande digue pour rejoindre la rive orientale et le village de Kandovân, célèbre village troglodyte d'Iran qui n'en compte plus beaucoup. Situées sur les pentes du volcan Sahand (3’707 m), les maisons sont creusées dans des blocs de lave basaltique aux formes étonnantes. Déjeuner et promenade dans le village avant continuation vers Tabriz, métropole dont le rôle géopolitique fut important lors des rivalités séculaires entre pouvoirs anatoliens (byzantin puis ottoman), persans et caucasiens, et qui est aujourd'hui l'une des plus grandes villes du pays, de culture mixte turco-iranienne, et qui a toujours été un centre intellectuel et commerçant par sa position sur la principale des pistes caravanières qui joignaient l'Occident à l'Extrême-Orient (Routes de la Soie). C'est une grande oasis à 1.350m d'altitude au pied du volcan Sahand (3.722m). En arrivant, visite du Maqbarat-o-Shoara, le mausolée construit en 1974 et dédié aux poètes et savants de la ville. Dîner et nuit à Tabriz.

 
 
J 13 - Dimanche 21 mai 2017 TABRIZ
Journée consacrée à la visite de la ville : la mosquée Bleue, datée de 1465 et récemment restaurée après plusieurs séismes ; le musée d'Azerbaïdjan aux intéressantes sections archéologiques et ethnographiques ; la ‘Citadelle’, en fait les ruines d’une gigantesque mosquée il-khânide ruinée dite Arg-e 'Alishâh qui servit d’entrepôts au 19e s. Continuation par une promenade dans le grand bazar couvert de la ville, l’un des plus grands d’Iran, agrémenté de belles coupoles marchandes, puis temps libre dans le jardin Bâgh-e Melli (ex-Shâh-Goli, le lac du Roi) où un petit pavillon d'agrément trône au centre d'un lac artificiel : exemple (atypique) de "jardin persan" avec tout ce que contient cette expression pour les Iraniens. Dîner libre. Nuit à Tabriz.
 
 
J 14 - Lundi 22 mai 2017 TABRIZ – HASHTRUD - MARÂGHEH (230 km)
Départ le matin en direction de Hashtroud et excursion dans les environs de cette petite localité au site de Qal’eh Zahhâk, une forteresse perchée à 1.800 m d’altitude. En fait, le site archéologique est assez vaste et semble avoir été occupé avant le 2e millénaire av. n.è. (quelques objets néolithiques ont été découverts), période à laquelle les premières traces d’habitat fortifié ont été identifiées. Dès lors, le site a été occupé en permanence jusqu’à l’époque timouride et présente un intérêt majeur pour l’archéologie iranienne pour être l’un des rares sites parthes encore bien visible en Iran. Déjeuner pique-nique ou en restaurant local et continuation vers Marâgheh. Dîner et nuit à Marâgheh.
 
 
J 15 - Mardi 23 mai 2017 MARÂGHEH - TAKÂB (200 km)
Visite le matin de Marâgheh, ville importante à l’époque seljoukide (11e – 13e s.) et qui fut capitale des Il-khanides au 13e siècle avant d’être détruite par Tamerlan. Elle garde de ses époques plusieurs mausolées qui furent parmi les premiers à être ornés de faïence bleue. Visite des tours funéraires Gonbad-e Sorkh, Gonbad-e Arqala, Gonbad-e Kabul, Gonbad-e Ghaffariyeh, ainsi que du site de l’Observatoire du grand mathématicien et astronome Nasr ud-Din Tusi, conseiller de Hulagu Khân, fondateur des il-Khanides. 250 ans plus tard, Oulough Beg s’inspira de cet observatoire pour construire le sien à Samarcande. Plus tard, Copernic utilisa les tables astronomiques de Tusi et d’Oulough Beg pour ses propres travaux. Après déjeuner, beau trajet par la plaine agricole de Miyândoâb et Shâhindez, puis trajet de montagne jusqu’à Takâb. Diner et nuit à Takâb, en hôtel simple.

 
 
J 16 - Mercredi 24 mai 2017 TAKÂB (Takht-e Suleïmân et Ziwiyeh)
Excursion le matin dans la partie septentrionale des monts Zagros pour visiter le site prestigieux de Takht-e Soleïmân (le Trône de Salomon), un ensemble architectural sassanide (palais, citadelle, temple) perché au sommet d'un volcan, à 2.400m d'altitude, où le lac de cratère servait de miroir au palais. Les murailles du 3e s. de notre ère sont encore en bon état, y compris les bases des 38 tours qui les renforçaient. A l'intérieur du périmètre palatial et sacré, le temple du Feu sassanide est encore visible, au nord d'un petit lac sacré. Ce temple était l'un des trois (ou quatre ?) temples du Feu royaux lorsque le zoroastrisme était religion d'État du 3e au 7e s. de notre ère. Des traces de constructions antérieures (achéménides et parthes) ou postérieures (il-khanides) sont également visibles. Après un arrêt à la Prison de Salomon (Zendan-e Suleymân), retour à Takâb pour le déjeuner. Dans l’après-midi, excursion au site archéologique de Ziwiyeh où, en 1947, fut découvert dans la citadelle un ‘Trésor’ contenant de nombreux objets en or, mais aussi en céramique, en métal, etc. Ce site, dont la plus ancienne fondation est datée autour de 3.000 av. notre ère, relevait de l’État mannéen au début du 1er millénaire avant notre ère avant qu’il ne soit détruit (probablement) par des Scythes au milieu du 7e s. av. notre ère Il a révélé des objets et des styles de construction relevant des Assyriens, des Scythes (style animalier des Steppes), des proto-Achéménides et des Mannéens. L’accès à la partie supérieure nécessite une petite montée un peu raide par endroits. Retour à Takâb. Diner et nuit à Takâb.
 
 
J 17 - Jeudi 25 mai 2017 TAKÂB – BIJÂR - SANANDAJ (150 km)
Départ le matin en direction de Bijâr et visite en cours de route de la citadelle de Qamechaqaï qui domine la rivière du même nom. Ce site fortifié a aussi une longue histoire et se situe aussi dans un bel environnement. Datant probablement de la période de l’établissement des Mèdes dans la région (peut-être même antérieur), ce site fortifié a été occupé jusqu’à l’époque sassanide, puis réoccupé quelques années durant la période il-khânide (mongole). Il comporte des parties en pierres, datant du 1er millénaire avant notre ère, d’autres en briques d’époques sassanide et mongole. Continuation vers Bijâr pour déjeuner et promenade dans le bazar d’époque saffavide mais restauré au 19e s.. Bijâr est une petite ville située à près de 2.000 m d’altitude et parfois nommée le ‘Toit de l’Iran’. L’élevage a été longtemps une des activités principales de la population, majoritairement kurdophone, de la région, ce qui a permis le développement d’un artisanat important autour de la laine et particulièrement du tapis. Dans l’après-midi, route pour rejoindre Sanandaj, grande ville adossée à plusieurs collines dont la date de fondation est inconnue jusqu’à présent et sur laquelle peu de choses sont connues avant la fondation de sa citadelle et de son bazar au début du 17e s. Dîner à l’hôtel et nuit à Sanandaj.
 
 
J 18 - Vendredi 26 mai 2017 SANANDAJ - KERMÂNSHÂH - TÉHÉRAN
Le matin, visite à pied du centre de Sanandaj, chef-lieu de la province de Kordestân : la mosquée du Vendredi, le musée Khâneh-ye Kord consacré à la culture populaire kurde régionale, et le musée de la Ville qui abrite entre autre une partie du magnifique Trésor de Ziwieh (plaques d’or et d’ivoire sculptées, 8e – 7e s. avant notre ère), puis petit tour dans le bazar. Après déjeuner, départ pour Kermânshâh, Dîner à l’hôtel et court repos après dîner avant le transfert à l’aéroport de Kermânshâh.
Vol pour Téhéran.
 
 
J 19 - Samedi 27 mai 2017 TÉHÉRAN - PARIS
Envol très matinal et vol pour Paris (avec escale). Arrivée en fin de matinée.
 


Groupe de 10 à 14 voyageurs
Complet
Forfait en chambre double  4 695 €
Supplément chambre individuelle   995 €
Sans transport international   -180 €
Visa   95 €


TeheranEspinas International Hotel 5*

QazvinMarmar 4*

ZanjanGrand Hôtel Zanjan 4*

AstaraEspinas 5*

SaraeynLaleh 5*

Meshkin ShahrHotel Aran 3*

KaleybarHotel Anza 3*

JolfaHôtel Turist Inn 2*
Le meilleur hôtel pour cette étape

MâkouInn 2*
L'étape de Mâkou impose un hébergement dans un hôtel modeste qui est l'une des seules ressources acceptables de la ville.

KhoySamin 1*
Dans cette région reculée il existe peu d'infrastructures hôtelières et c'est le seul hébergement possible à cette étape.

TabrizGostaresh 4*

MaraghehGrand Hotel 4*

TakabRenji 3*
La visite de Takab impose un hébergement dans un hôtel modeste qui est l'une des seules ressources acceptables de la ville.

SanandajInn 3*

DépartArrivée
Paris Roissy CDG
09/05/2017 - 12h15
Istanbul Sabiha Gokcen
09/05/2017 - 16h45
Vol Turkish Airlines Paris TK1820
Istanbul Sabiha Gokcen
09/05/2017 - 18h55
Teheran IKA Imam Khomeini
09/05/2017 - 23h25
Vol Turkish Airlines Paris TK898
Teheran IKA Imam Khomeini
27/05/2017 - 04h20
Istanbul Sabiha Gokcen
27/05/2017 - 06h10
Vol Turkish Airlines Paris TK899
Istanbul Sabiha Gokcen
27/05/2017 - 08h40
Paris Roissy CDG
27/05/2017 - 11h25
Vol Turkish Airlines Paris TK1819

Nous avons choisi des vols Turkish Airlines via Istanbul car cette compagnie propose des horaires adaptés à la réalisation de notre programme.

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris/Téhéran, Kermânshâh-Paris avec escale sur lignes régulières
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double
  • La pension complète du déjeuner du 2e jour au dîner du 18e jour à l'exception du dîner du jour 13
  • Le circuit en autocar privé
  • Les visites mentionnées au programme
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio
Nos prix ne comprennent pas
  • Les pourboires d'usage (prévoir 4 € par jour et par participant)
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 12 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les frais de visa
  • Les frais de visa



  • Plusieurs sites archéologiques sont un peu difficiles d’accès, en particulier les citadelles (Alamut, Kaleybar et Ziwiyeh) et, à Ustubin, la plupart des rues sont en escaliers. Une excellente aptitude à la marche est donc nécessaire pour ce circuit
  • Les routes sont bonnes dans l’ensemble mais quelques visites seront accessibles par des routes secondaires, parfois en véhicules appropriés.
  • Le confort hôtelier est bon dans l’ensemble, mais quelques hôtels des villes peu fréquentées par le tourisme international ont des chambres avec toilettes "orientales"
  • Par précaution, prévoir un drap ou un sac de couchage léger et des serviettes de toilette.
 
  • Un passeport, valable encore 6 mois après la date du retour du voyage et ne comportant pas de tampon israëlien
  • Un visa pour l' Iran
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 24/04/2017. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.
Mentions légales Conditions Générales de vente Qui sommes-nous ? Nous contacter